Chronique - 10 : Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre, Ruta Sepetys

jeudi 5 juillet 2012


Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre, Ruta Sepetys

Édition : Gallimard
Collection : Scripto
Genre : Jeunesse historique
Date de sortie originale : 2011
Nombre de pages : 424
Prix : 14 €


Quatrième de couverture :
« Lina est une jeune Lituanienne comme tant d'autres. Très douée pour le dessin, elle va intégrer une école d'art. Mais une nuit de juin 1941, des gardes soviétiques l'arrachent à son foyer. Elle est déportée en Sibérie avec sa mère et son petit frère. Jonas, au terme d'un terrible voyage. Dans ce désert gelé, il faut lutter pour survivre dans les conditions les plus cruelles qui soient. Mais Lina tient bon, portée par l'amour des siens et son audace d'adolescente. Dans le cas, andrius, dis-sept ans, affiche la même combativité qu'elle.

Le récit de Lina vous coupera le souffle. Vous n'aurez qu'une envie : faire aprtager cette histoire aussi terrible qu'exemplaire, qui irradie d'amour et d'espérence. Déjà un classique dans de nombreux pays. »



Concrètement ?  : Un très beau livre !
J'ai réussi à le connaître par le Top 10 des livres dans Bibliomania, sur Livr@ddict ! Et vue le nombre de commentaires positifs.. j'ai craqué !
Puis la couverture est très attirante. On est d'accord.

Tout d'abord, je trouve vraiment sympa l'idée de mêler la jeunesse à l'Histoire. Je n'aime pas tellement regarder des reportages sur les guerres, les témoignages, ou lire des ouvrages sur celle-ci, je n'arrive pas à m'y intéresser. Il y a quelques semaines je m'attaquais à Max, de Sarah Cohen-Scali, et découvrais une nouvelle manière de vivre la guerre sous le point de vue nazi avec Hitler. Désormais, ce fut au point de vue des déportés Lituaniens auquel je me suis intéressée avec Staline et le NKVD (police russe).
Finalement on accède à un certain nombre de savoir et ça fait du bien de mélanger plaisir et connaissances.
Chacun des personnages sont travaillés.
Lina est une adolescente, et malgré ce qu'il lui arrive, elle reste une adolescente avec des préoccupations d'adolescente. Mais jamais l'histoire ne tombe dans le larmoiement ou dans un univers décalé.

Les secondaires ont eux aussi une importance et leur présence dans leur avancement dans le récit. Même ceux également dont on croyait savoir beaucoup sur leur vie, il s'avère qu'on en apprend encore. J'ai eu du mal à me souvenir de tous les noms au départ, puis finalement on y parvient.

Tout comme dans Max, on observe de nombreux mots dont la langue nous est étrangère (à moins de parler le russe et le lituanien ?) mais là encore la traduction nous est donnée, et on enrichi notre vocabulaire. Le rythme est fluide, les actions et les descriptions s'enchaînent très aisément et jamais on ne s'ennuie.
La lecture est facile, et il ne faut pas longtemps pour parvenir à la fin de ce roman.

Ce livre est très émouvant, il reste touchant et peut marquer par ses détails.

Néanmoins, je donnerai un seul bémol. La fin m'a assez déçue. Sans tout vous dévoiler bien-sûr, elle est abrupte et assez brutale. Je n'ai pas tout compris du premier coup. J'ai relu le chapitre précédent, relu le dernier, et je me suis trouvée un peu.. étonnée.
Mais je ne vais pas m'arrêter sur cela, elle n'est pas comparable à tout le reste du roman qui est extraordinaire.

Pour finir, je vous le conseille car il est très intéressant et c'est nécessaire (à mon avis) de connaître l'Histoire (de cette manière-ci, j'en prends sans soucis !)
________________________________________________________________________________


Et je vous invite également à découvrir cette interview avec Ruta Sepetys ! On comprend mieux ses choix et nous apprend l'idée d'écrire ce roman ainsi que ses intentions.

Une rencontre avec Ruta Sepetys par GallimardJeunesse

[Kyeira] – lu 27 / 29 juin 2012

4 commentaires:

  1. J'ai adoré aussi ! J'ai bien aimé la fin moi, comme quoi chacun ses goûts ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je peux pas dire que j'ai pas du tout aimé, en fait disons plus.. vulgairement que j'me suis retrouvée sur le cul ^^' Je m'y attendais pas du tout en fait ! Pas à ce genre de fin.:p

      Supprimer
  2. Je trouve que tu as plutôt raison, le mélange entre Histoire et jeunesse est très attirant, ça me donne envie de le lire !

    RépondreSupprimer
  3. c’est marrant je l’ai lu aussi après Max. Ces 2 romans m’ont beaucoup marqué. Je les ai tout simplement adoré

    RépondreSupprimer