Chronique 40 : Chroniques de la fin du monde, tome 1 : Le commencement de Susan Beth Pfeffer

dimanche 30 septembre 2012

Couverture Chroniques de la fin du monde, tome 1 : Au commencementChroniques de la fin du monde :
        Au Commencement.

Édition : Pocket Jeunesse
Genre : Science-Fiction
Nombre de pages : 391
Date de sortie : 2008 (original) ; 2011 (France)
Prix : 17.50 €

Quatrième de couverture :

"Enfin c'est le grand soir : l'astéroïde dont tout le monde parle va percuter la Lune ! Familles, voisins, amis, tous se rassemblent pour observer le phénomène. Mais les choses ne se passent pas comme prévu. L'impact a été si violent que la Lune a dévié de son orbite et s'est rapprochée de la Terre. Peu à peu tout se dérègle... L'électricité puis l'eau sont coupées et les vivres commencent à manquer. Miranda et sa famille vont devoir accepter que la vie telle qu'ils la connaissaient a disparu à jamais."



L'auteure : Susan Beth Pfeffer est née à New York en 1948. A six ans, elle décide qu'elle sera écrivain. Depuis, elle a écrit plus de soixante romans dont The Year Without Michael primé à de très nombreuses reprises e qui a reçu le prix du meilleur livre pour adolescents, décerné chaque année par l'association des bibliothécaires américains.


Mon avis


        Je crois que ça va devenir une habitude ces temps-ci, je vous expliquerai pourquoi, mais je suis tombée par hasard sur ce livre à la médiathèque. Je tombe beaucoup ces temps-ci.
En fait, je me suis faite la promesse de ne plus acheter de livres neufs avant un moment, et une amie étant témoin quand j'ai dit ça, ne me rate plus une seconde quand je rentre dans une librairie.. (Merci Gaëlle !) Enfin bon, elle me fait des économies et rend mon porte-monnaie heureux.

Donc, vue en deux secondes, dans mes mains en moins de trois. Coup de foudre. Comme souvent là-bas.
Et en fait, n'ayant qu'un vague idée de ce que j'allais lire, j'ai été vraiment séduite par la narration. 

Miranda, une jeune fille de quinze ans, tient un journal et y écrit régulièrement ses journées. Ainsi, on suit tout depuis le début, de la catastrophe lunaire, aux manières de survivre avec. Les supermarchés ferment, la Poste laisse clairement à désirer, et plus d'électricité durant des mois.. Le climat se fiche de nous, et nous offre du -10°C en août. C'est le gros bazar.
On rentre très aisément dans l'histoire, et j'y ai pris un réel plaisir dans ma lecture. 
Je trouve que la lecture science-fiction, d'anticipation est vraiment sympathique. Je vois la Lune carrément d'un autre oeil. 
Et j'étais franchement curieuse de connaître la suite des aventures de Miranda dans le(s) prochain(s) tome(s). (Le deux m'a laissée une drôle de surprise d'ailleurs..)

Donc je n'irai pas jusqu'au coup de coeur pour cette lecture, mais un très bon moment de plaisir ! 
D'ailleurs, pour trois tomes à 17,50 € je ne regrette pas de les avoir empruntés. 
En revanche, les couvertures me font tout simplement rê-ver.. Elles sont magnifiques !

"Dans ma tête, j'avais la sensation que, même si c'était la fin du monde, McDonald's vendrait toujours ses hamburgers."

AVIS DES AUTRES TOMES

Couverture Chroniques de la fin du monde, tome 2 : L'exil   Couverture Chroniques de la fin du monde, tome 3 : Les Survivants   Couverture Chroniques de la fin du monde, tome 4

[Kyeira]

3 commentaires:

  1. Tu me donnes encore plus envie de lire ce livre ! :)

    RépondreSupprimer
  2. Il est dans ma PAL, j'espère trouver le temps de me lancer prochainement !

    RépondreSupprimer