Chronique 101 : Big Easy, Ruta Sepetys

samedi 12 octobre 2013

Couverture Big Easy
Big Easy
   (Out of The Easy)
     
Éditions : Gallimard
Genre : Jeunesse
Nombre de pages : 438
Prix : 17  € 
Publié en : 17 octobre 2013
Quatrième de couverture, Synopsis : 

Années 50 à la Nouvelle-Orléans.
Josie Moraine, 17 ans, n'a pas tiré le gros lot. Fille d'une prostituée qui n'a rien d'une mère attentionnée, elle grandit dans une maison close du Quartier français, celui de la mafia, des affaires louches et des gens sans avenir.
Pourtant, Josie a un rêve : quitter cette villle, surnommée The Big Easy et pourtant si peu easy, pour entrer à Smith, prestigieuse université du Massachusetts.

 Impliquée dans une histoire de meurtre, dépouillée par sa mère et endettée, tout pousse la jeune fille à suivre, elle aussi, la voie de l'argent facile.
Mais Jo vaut beaucoup mieux que cela... et ceux qui l'aiment le savent bien...



Ruta Sepetys est née dans le Michigan où elle a été élevée dans l'amour de la musique et des livres par une famille d'artistes. 
Elle étudie la finance internationale et vit quelque temps en Europe (Paris). 
Puis elle part pour Los Angeles afin de travailler dans l'industrie de la musique. 
Aujourd'hui mariée, elle vit dans le Tennessee, à Nashville, avec sa famille.


« Il est des êtres à qui il suffit de toucher un instrument pour créer un monde de toute beauté, et d'autres qui, comme moi, ne pourront jamais produire que des sons discordants quelques soient leurs efforts. »

          Josie, jeune fille de dix-ans vit en Lousiane, à la Nouvelle-Orléans et plus précisément au quartier français. Nous sommes en 1950 et nous suivons l'histoire de cette jeune fille qui subit les actions fantasques de sa mère débauchée. Autonome, elle se forge un début de vie en travaillant avec son ami Patrick dans une librairie. Alors que tout semble calme, un certain homme vient y acheter des romans, mais se retrouve mort le soir même. L'histoire se lance pour Josie Moraine et ses amis qui tous ensemble forment une famille soudée et solidaire.

Un grand merci aux Éditions Gallimard pour ce troisième envoi qui m'a tous simplement comblé pendant ma semaine ! Un réception qui est loin de m'avoir déçue, et je suis vraiment contente des livres qu'ils me font découvrir.
Cependant l'auteure ne m'était pas inconnue, puisque j'avais lu l'année dernière son premier roman Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre. Je l'avais d'ailleurs bien aimé, et je suis tout simplement extrêmement reconnaissante envers Gallimard.

Points sombres:
Légèrement confus vis à vis des nombreux personnages, mais j'imagine que si j'avais été plus vigilante dès le début j'aurai été moins perdue.

Points lumineux :
L'époque, le lieu, les personnages, l'intrigue, la graaande immersion, et Jess ♥

         Voilà le second livre que je lis de cette auteure, et je dois dire que je me suis encore plus régalée qu'au premier. Ruta Septys nous emmène ici loin de la guerre et du grand froid sibérien, pour que l'on voyage en Nouvelle-Orléans (Louisiane) et plus précisément au Quartier Français. J'ai trouvé que le cadre choisi était tout simplement parfait, et je suis bien contente d'avoir pu m'évader aussi loin. De plus, l'époque choisie, 1950, est vraiment épanouissante. Oubliez le côté très froid et sombre de Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre, ici on vit. J'ai adoré être partie aussi loin, et jamais je n'aurai cru m'attacher autant à cet univers. Et décidément, si l'auteure nous fait aussi souvent voyager, je crois que je vais toujours autant apprécier ses romans ! 
L'écriture y est également pour beaucoup. La narratrice est Josie, adolescente de dix-sept ans. A force, l'identification s'y fait presque automatiquement, et j'ai beaucoup apprécié sa personnalité. L'écriture de l'auteure passe très bien à travers les yeux de la jeune fille, et m'a vraiment permis d'être happée par ma lecture. Difficile d'en ressortir parfois. 
Josie commence une série de mensonges, plus gros les uns que les autres. Tout d'abord pour faire bonne figure, puis pour sauver sa peau, et finalement parce que c'est bien dans son intérêt. Et on se demande vraiment comment elle va se tirer de cet engrenage. 
Les personnages aussi sont terriblement attachants. Ça c'est l'avantage des pavés. L'auteure nous laisse le temps d'apprendre à les connaître, et bon sang, quel plaisir ! Josie donc est une fille avec qui j'ai passé un super moment. Sa mère, totalement dépravée et pitoyable m'a fait beaucoup de peine, et je trouve son comportement vraiment très dérangeant. Cependant, les fréquentations de Jo' sont déjà beaucoup plus sympa. Bien que méfiante de sa nouvelle amie chic, Charlotte, je l'ai finalement bien appréciée. Patrick a également été un personnage su-per ! D'ailleurs, je me souviens avoir été vraiment déçue d'un de ses actes. Finalement j'ai bien vu que je l'avais jugé trop vite, comme quoi, son acte n'avait rien de décevant. Un autre personnage masculin qui m'a plu est Jess, qui est totalement craquant. C'est rare que je tombe sous le charme d'un personnage, mais là ! Disons que c'est le genre de garçon que l'on apprécie dans un roman est qui est tout simplement irrésistible.
L'auteure nous offre donc un panel trèèès éclectique de personnages qui offre à tout prix la possibilité qu'on s'y attache. Certes, panel un peu trop large pour ma part, puisqu'ayant commencé le roman de manière légère j'ai vite esquivé certains personnages, ce qui m'a porté préjudice par la suite. 

Big Easy reste un roman vraiment très prenant, qui vous fera voyager et comblera tout ce que l'on peut attendre d'une lecture ! Mis à part un sacré nombre de protagonistes, l'auteure nous enveloppe dans un petit monde bien reculé du notre, dans lequel il est difficile de s'échapper, et qui m'a vraiment plu ! 
C'est donc un roman que je vous conseille vivement, ce serait fort dommage de passer à côté. Un argument en plus ? La couverture. Je la trouve tout simplement magnifique ! Alors on arrête les hésitations, et on y va :)  

- SORTIE LE 17 OCTOBRE -
On lit plus fort - Gallimard Jeunesse

Petit bonus. Comme d'habitude, et vous le savez très certainement, j'adore suivre mes lectures avec une musique appropriée. J'ai longuement cherché, et je me suis rendue compte que les soundtracks de Fallout : New Vegas étaient top. Alors voici un lien si vous avez envie de poursuivre votre lecture dans un univers délicieusement prenant !

16 commentaires:

  1. Le grand nombre de personnage me refroidit un peu... mais je ne veux pas passer à côté de ce livre qui a l'air tout de même excellent ^_^ En tout cas, ta chronique me donne bien envie de me jeter dessus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait, c'est pas qu'il y en a énormément non plus. Y en a beaucoup de secondaires. Mais je me souviens d'un qui revenait très souvent, mais ayant loupé ce personnage au début.. Il aurait suffit d'un peu plus d'attention et c'était bon :)
      Et je suis très contente qu'elle fasse cet effet, je te le conseille, son dépaysement pourrait te plaire :p

      Supprimer
  2. Hohooo, je sens que monsieur va venir à moi pour mon anniversaaaaaire. ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lalalaaaaa.. Contente qu'il te donne envie !

      Supprimer
  3. Je vais le lire dans le cadre des chroniqueurs Gallimard jeunesse, et j'ai hâte :) J'avais déjà lu Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre de Ruta Sepetys, que j'avais adoré, et j'espère ne pas être déçue par celui-là !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai hâte de lire ton avis :)
      Je le trouve au-dessus de Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre, même si je l'avais beaucoup aimé également !
      Il tire peut-être moins sur les sentiments ;)

      Supprimer
  4. Je suis justement en train de lire Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre et ce nouveau roman me fait très envie, d'autant plus que ma lecture est jusqu'à présent très absorbante :) Moi aussi, je sens que je vais continuer à adorer les romans de Ruta Sepetys si elle continue à nous faire voyager à travers le monde et les époques !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est super qu'il te plaise. Tu devrais sûrement aimer Big Easy alors, surtout si c'est l'immersion et la notion d'époque qui te plaît :)
      Si ce n'est que la trame de Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre ça fera sûrement étrange puisque ça n'a rien à voir ! Je trouve d'ailleurs super chouette que l'auteure est su si facilement se renouveler ^^

      Supprimer
  5. "L'écriture y est également pour beaucoup" => Justement, l'écriture de l'auteur, dans "Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre", m'avait laissée plutôt froide, donc je me méfie. =X Vraiment, la présentation du livre me tente beaucoup, mais j'ai peur d'être finalement déçue.
    Bizoos !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je comprends beaucoup ton impression ! J'ai justement pensé à toi en l'écrivant, en me demandant si ce tome-ci tu apprécierais :)
      Essaie de le trouver en prêt, au moins tu ne risques rien :D

      Supprimer
    2. Promis, si je le trouve en prêt, je tente l'aventure ^^

      Supprimer
  6. Je suis dedans, et ça me motive à continuer !! ♥

    RépondreSupprimer