[CHRONIQUE] Mon père est parti à la guerre de John Boyne

dimanche 6 avril 2014

Couverture Mon père est parti à la guerreMon père est parti à la guerre

Éditions : Gallimard Jeunesse
Date de sortie : Avril 2014 (VF)
Genre : Jeunesse Historique
Nombre de pages : 273

Quatrième de couverture, Synopsis :

28 juillet 1914. Le jour où la guerre éclate, le père d'Alfie promet qu'il ne s'engagera pas. Et rompt sa promesse le lendemain. Quatre ans plus tard, Alfie ignore où il se trouver. Est-il en mission secrète comme le prétend sa mère ? Alfie veut retrouver son père.






Mon avis :  
  Mon père est parti à la guerre est un roman vraiment particulier, tout simple, mais plein de charme qui pourra séduire petits et grands.
Alfie est un petit garçon de cinq ans, et la Première Guerre Mondiale est déclarée lors de son anniversaire. Alors que son père avait promis de ne pas s'engager, il porte l'uniforme de l'armée le lendemain même. C'est avec une ellipse de quatre ans que l'on retrouve Alfie à l'âge de neuf ans, son père toujours absent. C'est ainsi que ce jeune garçon décide de mener son enquête, et de partir à la recherche de son papa, quoi qu'il en coûte.
Ce livre est vraiment tout court et tout mignon. Il ne dépasse pas les trois cents pages, et je dois avouer que c'est écrit très gros ! Le public jeunesse convient parfaitement pour ce roman qui aborde la Première Guerre Mondiale d'une manière très sympathique, et j'ai beaucoup aimé la vision qu'en avait le jeune garçon. Je ne sais pas si j'aurais eu le courage qu'il a eu pour poursuivre toute cette aventure. Car ce jeune homme, il en a dans le ventre ! 
J'ai beaucoup aimé suivre Alfie, qui m'a fait sourire à plusieurs reprises. Cependant, c'est bien le seul que j'ai trouvé le plus mature, et j'avoue avoir été un peu ennuyée par les mensonges protecteurs des adultes et vus par un enfant, je les ai trouvés assez ridicules. Cela n'enlève bien évidemment aucun charme au roman et nous permet d'être encore plus proche de cette enfant un peu perdu au milieu d'un monde qu'il ne devrait pas subir. 
Le style de l'auteur est vraiment attachant, et permet régulièrement de nous faire réfléchir sur telle ou telle situation. Étant donné que le point de vue est concentré sur Alfie, on partage ses pensées, tout en sachant, nous, jeunes gens instruits de la guerre, les différentes facettes que ce garçon ne saisit pas. 
J'ai également adoré l'aspect historique que l'auteur maîtrise à merveille. On ressent très bien toutes les tensions, les questions et les appréhensions de la guerre. "Elle se terminera avant Noël !" Vous savez, toutes ces certitudes qu'avaient les gens de l'époque. Et bien tout cela est parfaitement retranscrit dans ce roman, et j'ai beaucoup aimé cela. De même, j'ai adoré me projeter vingt ans plus tard et sans cesse me demander comment ces gens allaient réagir durant la Seconde Guerre Mondiale. Je pense notamment à la famille provenant de Prague, qui m'ont également beaucoup touché au début du récit.

Toute cette histoire est donc vraiment sympathique à lire. Que ce soit pour petits ou grands, je pense qu'elle peut à la fois intéresser et instruire les plus jeunes tout en faisant passer un bon moments aux plus âgés. On sent que l'auteur maîtrise son récit, et son p'tit bonhomme d'Alfie, et tout ce roman m'a beaucoup plu. Merci à Gallimard pour cet envoi. Je vous le recommande, bien évidemment !

2 commentaires:

  1. Je l'ai commencé hier soir et n'ai lu que le premier chapitre, mais pour l'instant ça me plaît beaucoup et c'est tout mignon comme tu dis, très touchant =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah chouette :D Oui, c'est ça tout le long !

      Supprimer