Terre Dragon, T1 : Le souffle des pierres

mardi 16 septembre 2014

Couverture Terre-Dragon, tome 1 : Le souffle des pierresÉditions : Gallimard Jeunesse
Sorti en 2014
Catégorie : Roman jeunesse fantastique
Nombre de pages : 245

Quatrième de couverture :

Sur un territoire déchiré par les vents vivent d’étranges tribus soumises au règne d'un invisible roi-dragon. Le jour ou Aegir, l'enfant à la peau d'ours, échappe aux guerriers qui le gardent en cage, le destin du royaume bascule. Traqué sans relâche, Aegir croise la route de Sheylis, une apprentie sorcière chassé de son village. Un sortilège puissant va bientôt unir les deux adolescents contre leur volonté.




A première vue, ce roman me tentait beaucoup. J'avais déjà lu le premier tome d'A comme association, que j'avais plutôt bien apprécié. Je pensais alors que retrouver l'écriture d'Erik L'Homme allait me plaire et me faire aimer ce livre.
Malheureusement, même si l'auteur ne m'était pas inconnu, je dois dire que l'histoire en elle-même m'enchantait un peu moi. Et c'est ce qui a légèrement brisé ma lecture.
J'ai lu une première partie d'une traite, et même si je n'étais pas plus plongée dans le scénario que cela, j'étais tout de même très curieuse. Cependant, je me suis vite retrouvée perdue avec le nombre d'informations qu'il m'est tombé dessus.
Et pour ceux qui me connaissent, je me perds facilement. Il est d'ailleurs rare que je retrouve mon chemin après l'avoir égaré. Et cette fois-ci n'a pas dérogé à la règle. Il m'a été impossible de me rappeler quoi que ce soit aux événements, qui eux, ne me touchaient pas plus que cela. Je pense que j'y suis fautive aussi. Doit-on faire un effort pour rentrer dans un roman ? J'imagine que oui. Mais seulement si cet effort est volontaire et agréable. Sauf que là, je n'en avais pas du tout envie, et je dois dire que cela n'a pas aidé à mon appréciation de la lecture. Ce qui est fort dommage selon moi.
Car sincèrement, j'aurai aimé l'apprécier plus que ça.
Je pense que je n'ai pas accroché aux personnages. L'intrigue en soi était plutôt sympathique et prenante. Mais voilà. Après avoir lu une bonne centaine de pages je me suis retrouvée larguée avec comme seule pensée le fait que je ne me sentais pas dans un univers qui me convenait, comme si je n'étais pas du tout la bienvenue, et qu'en tout cas, si je l'étais, je ne parvenais pas à franchir le pas de la porte.
C'est difficile à expliquer, mais disons que l'alchimie n'a tout simplement pas été présente entre ce roman est moi.
Je ne saurai vous le conseiller. J'imagine qu'aux admirateurs d'Erik L'Homme il plaira. Et qu'aux adorateurs d'univers un pu fantasy également.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire