Chronique | LES GÉANTS de Benoît Minville : Un véritable torrent familial

vendredi 2 janvier 2015



Couverture Les géantsLES GÉANTS, Benoît Minville

Ça se passe sur la Côte Basque.
Les Géants, ce sont eux : Marius, le fils, surfeur, son besoin d’ailleurs. Auguste, le père, marin pêcheur, cramponné à la vie qu’il s’acharne à offrir à ses enfants. La soeur, Alma, qui veut exister dans cette famille patriarcale… et qui cache à tous son idylle avec Estéban, ami d’enfance de Marius ; sa famille à lui s'accroche dans un mobilhome à l’année. Et d’un père  l’autre, d’un fils à l’autre, les deux clans se serrent les coudes.
Tous là, unis dans cette région brute, irréductibles.
Soudain, la vague arrive. César, le grand-père de Marius, revient d’entre les morts ; et avec lui, de lourds secrets couvés comme un trésor de guerre…

            Les géants est un roman qui m’a tout de suite attirée. Sa couverture particulièrement ensoleillée donne très envie de le découvrir, et l’avis de ma copine blogueuse Laura du blog Le Bal des Livres Fous m’a convaincu. Les Géants c’est donc l’histoire deux trois adolescents, de leurs parents et du grand-père qui vient changer le cours de leur vie. Ce roman avait l’air fort alléchant à la fois donc par son apparence que par son contenu.
La première approche que j’en ai eu fut par ailleurs fort sympathique. La tension est rapidement mise en place, et même s’il l’on devine facilement certains aspects de l’intrigue, le tout nous questionne beaucoup et il est difficile d’imagine la fin de l’histoire.

            J’ai passé un réel bon moment de lecture à travers ces pages. Même si je m’attendais à quelque chose qui me passionnerait un peu plus, j’ai adoré reprendre ces pages de lecture. J’ai eu cette petite sensation, vous savez, qui fait qu’on pense au livre même sans le lire. On se demande comment est la situation, et les personnages sont tellement ancré dans une réalité proche et possible qu’ils paraissent vivants. On commence donc à s’inquiéter pour eux. Je n’avais jamais lu aucun roman de Benoît Minville. Il a également écrit Je suis sa fille paru dans la même collection, et je dois dire qu’avoir lu Les géants me rend curieuse. 

Sa plume est vraiment intéressante. Comme je le disais quelques lignes plus haut, il rend notre lecture vraiment addictive et nous donne toujours envie de continuer un peu plus. Le tout est vraiment réaliste et les situations créent sont vraiment prenantes puisque adaptées à la génération d’adolescents actuelle. Même si je suis à des milliers de bornes de leurs problèmes « familiaux » leurs inquiétudes d’adolescents m’ont facilement parlé.
            Si jamais vous n’avez jamais lu cet auteur, je vous conseille fortement ce roman. Avec sa plume prenante et ambitieuse, Benoît Minville parvient à nous emporter dans un torrent familial aux personnages attachants. Je ne peux vous conseiller d’autres romans de sa main, mais je peux le faire pour celui-ci. Alors si jamais il vous attire, n’hésitez plus, et foncez !
____________________
Ed. Sarbacane. Collection X’prim
15 € - ISBN : 978-2848657561
Jeunesse Contemporain
288 pages – Sortie le 5 novembre 2014

2 commentaires:

  1. Il m'a tout l'air d'être un roman à découvrir ! ^^
    Je note ses références.
    Super chronique en tous cas ! ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ravie qu'il te tente ! Il m'a beaucoup plu. ^^

      Supprimer