CHRONIQUE | Respire, un roman qui nous met à bout de souffle et qui nous fascine

mardi 3 février 2015

Couverture RespireRespire
   [Je coupe le résumé de Livraddict que je trouve trop spoilant !]
            Ce roman est l’histoire d’une fulgurante amitié qui tourne au drame. Charlène, jeune adolescente de 13 ans un peu effacée, entre en classe de cinquième. Dès le premier jour de la rentrée, Sarah, nouvelle dans l’établissement, fait sensation auprès de tous les élèves, séduits par cette fille à la personnalité magnétique. Charlène la regarde avec admiration et haine mélangées. Finalement les deux jeunes filles se lient d’amitié. Une amitié merveilleuse, complice, invulnérable, du moins du point de vue de Charlène pour qui Sarah est la lumière de ses journées. Mais les choses s’enveniment brusquement : après les vacances d’été, Sarah, devenue jeune fille, affiche une soudaine indifférence pour Charlène. Son corps a mûri, désormais elle se maquille... Désespérée, Charlène tente de reconquérir Sarah. Commence alors une relation perverse entre les deux adolescentes.


            Il y a des romans qui vous prennent aux tripes, qui vous chauffent le ventre, qui vous mettent pas bien jusqu’au moment où l’on ne pense plus qu’à lui. C’est le cas de Respire. Et en lisant ce roman, c’est bien de ça qu’on a besoin, respirer. Court, concis, prenant et dévastateur. Respire fait 190 pages. 190 pages c’est tout simple, tout petit. Il m’a fallu à peine deux heures pour le terminer. Je n’ai pas pu le lire d’une seule traite. Et c’est en le posant la première fois que j’ai ressenti toute l’attraction que ce livre me procurait. Il m’a rendu addict, passionnée et absorbée par cette histoire absolument dramatique et indescriptible.
J’ai pu voir ce roman passer quelques fois sur la toile. Une fois par ici, une autre fois par-là, je ne l’ai en vérité vu que très peu. Il m’a tout de suite intriguée par sa couverture. Elle est belle, lumineuse et douce. Puis j’ai lu le résumé : intrigant. Je l’ai trouvé parlant et prometteur, ça sentait une bonne lecture. Et puis un soir, je regardais le journal de Canal+. L’actrice principale du film Respire - adapté par Mélanie Laurent en novembre dernier - venait d’être nominée - il me semble - pour le jeune espoir féminin du cinéma. Ce livre est devenu une obsession même avant de l’avoir lu.
            L’atmosphère à la fois dramatique et absorbante nous prend aux tripes tout au long du roman. Ça nous travaille, nous fait réfléchir. On pose le roman une première fois, puis on se rend bien compte qu’on attend qu’une chose, c’est de le continuer. Jusqu’à le terminer, connaître la fin qui est sous-entendue tout au long du texte. Charlène, notre héroïne est un personnage énormément touchant.  
            Alors il est vrai qu’on a du mal à s’identifier aux personnages. Mais j’ai trouvé le roman encore plus profond, encore plus malsain. J’ai observé la torture que Charlène vivait comme si c’était un spectacle. J’ai voulu lire le plus rapidement possible pour savoir comme aller se dénouer le dernier acte, avec cette tension si terrible qu’avait monté l’auteure. J’en ai été presque fascinée. Alors oui, je vais faire une chose que je ne fais pas d’habitude, c’est-à-dire, vous parler du film. J’ai vu le film hier soir. Il m’a détruit. J’ai été époustouflée et sans voix. Le film ne respecte pas exactement le livre dans son intégralité. Il débute avec des héroïnes âgées de dix-sept ans alors que le livre commence réellement à l’entrée en sixième. Mais j’ai trouvé son adaptation vraiment bien faite, prenante. Toutes les émotions ressenties dans le livre étaient présentes dans le film.
            J’ai trouvé que la relation était vécue différemment par Charlène. Dans le livre, Charlène se brise face à cette Sarah si malsaine. Et pourtant elle reste fascinée et obsédée. Dans le film, Sarah lui fait vraiment du mal, même si Charlène tente de s’en détourner. Il m’est difficile de poser tous ces mots car j’ai vraiment ressenti des dizaines d’émotions depuis quelques jours face à cette œuvre. J’ai eu mal au ventre, je me suis sentie mal à l’aise car l’histoire m’a vraiment bouleversé. Ça peut arriver à n’importe qui, ça aurait pu être moi, une de mes amies, ou peut-être vous. Charlène est une héroïne vraiment touchante et son histoire est terriblement poignante. C’est une véritable claque que j’ai ressenti.
            L’histoire m’a fait mal autant qu’elle blesse Charlie. Pourtant j’étais obligée de tourner les pages, car j’ai adoré ce livre. Ce fut une véritable passion de le découvrir. On ne peut pas lâcher ce livre avant de l’avoir terminé. C’est impossible car on a vraiment besoin de savoir. Et même si on sait déjà, on a besoin de voir, de comprendre, d’y croire. Respire est le roman qui m’aura certainement le plus marqué par ce début 2015. Alors oui, je n’ai eu que des lectures fantastiques depuis le début de l’année. Mais Respire a fait bien plus que me plaire. Il m’a remué, il m’a passionnée, il m’a englouti dans son histoire. C’est exactement ce genre de roman qui me fascine.

Douglas Jerrold disait : « Il y a deux lecteurs : ceux qui traversent les livres avec prudence et ceux qui laissent tout aussi prudemment les livres les traverser. » 

            Avec Respire j’ai été la seconde lectrice. C’est ce roman qui m’a bouleversé, qui a réussi à me convaincre et à me fasciner sans que je fasse quoi que ce soit. Je conseille ce livre à tous. A vous, lecteurs bien évidemment. Aux adolescents qui vivent cet enfer que doit supporter Charlène. Aux personnes qui cherchent quelque chose sur le harcèlement. Je le recommande aux parents, aux profs, à toutes ces personnes qui voient parfois toute cette histoire se dérouler sans pouvoir rien y faire. Je le conseille à tout le monde, car ce livre est époustouflant. 
Et tout ce dont on a besoin lorsqu’on est à bout de souffle, c’est de respirer, une bonne fois pour toute.

4.25/5
___________________
Respire de Anne-Sophie Brasme
Éd. Le livre de Poche
5.50 € - 978 2 213 68776 6
Contemporain - Drame
190 pages

9 commentaires:

  1. je ne voulais pas le lire. Mais làà. Mais lààà. Comment faire pour résister ? :0

    RépondreSupprimer
  2. Ta chronique donne énormément envie de le lire ! Je crois que je ne vais pas résister longtemps ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis vraiment contente, c'est franchement chouette que ça te plaise !

      Supprimer
  3. Je ne voulais pas trop le lire non plus mais là j'avoue que ça change tout ^^ Et puis, pour 190 pages je me dis que je me laisserais bien tenter...

    RépondreSupprimer
  4. Ce livre m'étais passé totalement inaperçu mais avec ta chronique je ne peux pas résister !!

    RépondreSupprimer