CHRONIQUE | THE BOOK OF IVY : Un roman coup de coeur, à ne louper sous aucun prétexte !

mardi 10 mars 2015



Couverture The Book of Ivy, tome 1Voilà cinquante ans qu’une guerre nucléaire a décimé la population mondiale. Un groupe de survivants d’une dizaine de milliers de personnes a fini par se former, et ce qui reste des États-Unis d’Amérique s’est choisi un président. Mais des deux familles qui se sont affrontées pour obtenir le pouvoir, la mienne a perdu. Aujourd’hui, les fils et les filles des adversaires d’autrefois sont contraints de s’épouser, chaque année, lors d’une cérémonie censée assurer l’unité du peuple.
J’ai seize ans cette année, et mon tour est venu.
Je m’appelle Ivy Westfall, et je n’ai qu’une seule et unique mission dans la vie : tuer le garçon qu’on me destine, Bishop, le fils du président. Depuis ma plus tendre enfance, je me prépare pour ce moment. Peu importent mes sentiments, mes désirs, mes doutes. Les espoirs de toute une communauté reposent sur moi. Le temps de la rébellion approche…
Bishop doit mourir. Et je serai celle qui le tuera.
Née pour trahir et faite pour tuer… Sera-t-elle à la hauteur ? À la fois histoire d’amour torturée, thriller psychologique et dystopie cruelle, The Book of Ivy vous entraîne dans un compte à rebours haletant dont vous ne sortirez pas indemnes.

Si certains me suivent sur les réseaux sociaux ils le sauront déjà : J’ai eu un énorme coup de cœur pour ce roman. Voilà, c’est dit, partons sur les chapeaux de roue. (En écrivant cette expression je me rends compte à quelle point elle est étrange, hum.)
Je ne pensais pas que j’allais apprécier autant ma lecture, mais il est évident qu’avec une narration aussi addictive et des personnages aussi craquants ce ne pouvait être qu’un bonheur de lire ce roman.
Je remercie grandement les éditions Lumen pour leur confiance pour m’avoir fait parvenir ce roman. Je peux à présent vous en parler, et tenez-vous bien, ça va être élogieux. 

Suite à une catastrophe nucléaire, un certain nombre d’individus ont essayé de se réunir afin de former une nouvelle communauté. Aux Lattimer se sont opposés les Westfall. Ivy Westfall ne fait pas partie des gagnants. Son grand-père a perdu la main sur le pouvoir, elle fait donc partie de la population la plus pauvre de la communauté. Alors que cette ville essaie de prospérer, le gouvernement parvient à faire maintenir en vie chacun des habitants. Cependant rien n’est parfait puisqu’il organise chaque année des mariages forcés entre les deux communautés pour faire continuer la paix. Ivy doit donc épouser Bishop, le petit-fils Lattimer. Destinée et entraînée pour le tuer, Ivy va se rendre compte que tout n’est pas comme elle le croît, et que ses illusions de l’enfance vont s’effondrer.
Je pense que vous l’avez compris (n’est-ce pas ?) mais j’ai adoré ce roman. Il est difficile de résister à cette plume à la fois très addictive, très prenante et en même temps extrêmement touchante. Elle m’a prise au cœur tout autant qu’elle m’a prise aux tripes. Avec les mots de l’auteure j’ai pleuré d’émotions et j’ai en même temps pleuré de rage, de peine et de douleur. Quel style ! J’ai trouvé ça franchement très réussi et je pense que son écriture pourra plaire au plus grand nombre.
Mon ressenti est vraiment positif, car Ivy, aux côtés de Bishop, va apprendre que tout n’est pas comme on le lui a répété pendant seize années. La vérité n’a pas qu’une voix, et Ivy va devoir tout faire pour accepter les autres. Car on se rend compte que tout ce qu’elle a appris jusque lors n’est pas si évident. On a face à nous une héroïne typiquement adolescente, jeune adulte face aux problèmes qu’elle doit affronter. Déchirée entre les attentes de sa famille qui la manipule et entre ce monde qui n’attend qu’elle, qui lui montre qu’elle peut avoir sa place, Ivy doit prendre une décision qui est loin d’être simple.

Heureusement, elle n’est pas toute seule dans cette situation. Car si on pensait que Bishop allait être un garçon arrogant, pénible, capricieux, on s’était bien trompé. Bravo le jugement aux premières apparences ! Bishop n’a rien de ce bad boy qui fait craquer toutes les filles. Et c’est exactement ça qui m’a plu. Il est adorable. Lui non plus n’a pas demandé ce mariage forcé, lui aussi subi cette situation qu’impose son père. Bishop est vraiment un garçon extrêmement touchant qui m’a fait fondre tout au long du roman. C’est avec des larmes que je l’ai accompagné les cinquante dernières pages restantes. Je l’ai tout de suite aimé, et j’ai adoré la manière dont Amy Engel l’a construit.
Leur relation est d’autant plus plaisante puisqu’Ivy refuse d’être avec lui. Elle ne va pas vouloir être à ces côtés pour son corps démentiel (comme on le voit trop souvent… et vous connaissez mon horreur pour cette raison), mais pour sa générosité et son humanité. Je me suis vraiment attaché à ces personnages.
Alors il est vrai que ce fut un peu moins le cas pour Ivy. Mais en fait, si je ne me suis pas énooormément attachée à elle, c’est parce que je me suis identifée à elle. Je me suis très facilement sentie à sa place oscillant entre famille, enfance, passé et avenir, relation amoureuse et place dans la société. Je pense que ce roman représente parfaitement ce passage entre l’âge adolescent et l’âge adulte où le jeune peut / tente de devenir indépendant.

Voilà, c’est définitif, après toutes ces éloges je ne peux que vous conseiller de courir lire ce livre. Il lève le voile sur les apparences, il nous fait réfléchir à nos propres jugements, et surtout à nos propres valeurs ou situations. Je garde en tête ce merveilleux Bishop qui me manque déjà, et que j’espère retrouver rapidement ! La suite en anglais ne paraît qu’en automne ! Attendre le second tome va être long, très long. Je vous l’assure ! 

6/5 ! 
___________________________
The book of Ivy d'Amy Engel
Éd. Lumen  - 342p.
Sorti le 5 mars 2015
Jeunesse - Science-Fiction

16 commentaires:

  1. Bishop ! Bishop ! Bishop ! <3 Et ouais, c'est pas qu'un mec canon, il est juste topissime : doux, gentil, attentionné, réfléchi. Bref, je l'épouse quand il veut. ^^
    Ce bouquin est une pure bombe, et raaah, j'ai eu envie de chialer aussi avec cette fin totalement insupportable. Fiou, l'attente du T2 va être très, trèèès longue. Courage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haaaaa, j'ai trop hâte de le revoiiiiir :(
      On va s'en sortir toutes les deux, tu verras ♥

      Supprimer
  2. 6/5 ! Waouh ! Il me tentait déjà bien, maintenant, je ne peux plus passer à côté !

    RépondreSupprimer
  3. Bishop <33333333
    C'était une surprise et un plaisir immense de lire ce roman!! ♥

    RépondreSupprimer
  4. J'ai adoré ce livre, tout autant que toi.
    Si seulement Bishop pouvait exister.. Je le piquerais ni une ni deux à Ivy !

    Bref, contente de voir que tu as adoré :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est génial !
      Héhé, je te comprends tellement !
      Bisous :)

      Supprimer
  5. Rassure-toi, je n'ai AUCUNE intention de le laisser passer ! (6/5 ? XD)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère biiiiiien ! (OUAIS. Carrément :D)

      Supprimer
  6. Oulalala, il me le faut *-*
    Seulement voilà, j'ai déjà demandé en SP Le secret de l'inventeur (qui n'est pas encore disponible au Québec :/ ), alors je vais devoir attendre un peu pour celui-là !!
    Sinon, je t'ai taguée :) À faire en vidéo ou en article, si ça te tente et que tu as le temps ^^
    http://afdmlitteraturejeunesse.blogspot.ca/2015/03/tag-et-si-on-retombait-en-enfance.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ! :)
      J'espère que tu vas aimer les deux. C'est tellement passionnant !
      Merci pour le TAG. Je pense plutôt le faire à l'écrit car mon planning vidéo est plein sauf si je trouve un moment !
      bisous :)

      Supprimer
  7. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  8. Nan mais je vais finir par l'acheter, ton avis est tellement convaincant!! (je m'inscris a ta newsletter d'ailleurs pour ne pas louper tes publications!)

    RépondreSupprimer
  9. Je vois ce livre partout avec de très bonnes critiques, il est dans ma wish-list, il faut juste convaincre mes parents. J'ai adoré ta notation (6/5) on dirait moi :)

    RépondreSupprimer