La folle rencontre de Flora et Max / Touchant, étonnant, émouvant.

mercredi 11 novembre 2015



Il y a des livres qui nous plongent dans de l'action en continue, qui ne nous laissent pas reprendre notre haleine et qui filent à toute allure. Il y en a d'autres qui, s'ils ne nous plongent pas dans un rythme effréné, nous offrent encore mieux : de la douceur. L'école des loisirs, plus j'en lis et plus j'en tombe sous le charme. C'est certain, cette maison d'édition porte une attention extrême à la qualité de leur publication et découvrir leurs parutions est désormais une valeur sûre. 

C'est le cas, sans surprise, pour La folle rencontre de Flora et Max. C'est typiquement le genre de roman qui vous fait du bien, qui vous veut du bien et que vous pouvez découvrir les yeux fermés. (Bien-sûr, c'est une image, lire c'est quand même plus pratique avec les yeux ouverts.)

« Lorsqu’elle découvre l’étonnante lettre de Max, Flora est à la fois heureuse et troublée, elle reçoit peu de courrier depuis qu’elle est en prison… Que peut bien lui vouloir ce garçon excentrique qui semble persuadé qu’ils ont des points communs ? Que peut-il partager avec une lycéenne condamnée à six mois ferme pour avoir violemment frappé une fille qui la harcelait ? Max ne tarde pas à révéler qu’il vit lui aussi enfermé. Il a quitté le lycée après une grave crise d’angoisse, depuis, il ne peut plus mettre un pied dehors et vit retranché chez lui, avec ses livres, son ordinateur, son chat gourmet et son ukulélé. Flora et Max vont s’écrire, collecter chaque jour des choses lumineuses et réconfortantes à se dire, apprivoiser leur enfermement et peu à peu, avec humour et fantaisie, se construire une place dans le monde. »

La folle rencontre de Flora et Max est un roman épistolaire. Un jour, Flora, incarcérée dans une prison pour mineurs reçoit une lettre de Max, un garçon de son lycée. À chaque fin de lettre il est difficile de résister et de ne pas lire la suivante. C'est beau, ça fait du bien et chaque mot est une émotion. Il faut aussi savoir que les lettres ont réellement été écrites dans un échange puisque c'est ainsi que fut écrit le livre, sur quatre mois, lorsque les deux auteurs (Martin Page et Coline Pierré) se les sont envoyées pour écrire leur histoire. Un roman à quatre mains, une histoire avec deux personnages qui ne peuvent que vous toucher. 
Parfois la lecture se fait difficile, noueuse et de la peine surgit un peu, et d'autres fois on n'hésite plus à sourire devant autant de douceur. Voilà un roman original, bien ficelé qui n'a cessé de me surprendre tout au long de la lecture. À son tour on a envie de se battre à côté des personnages pour leur donner notre soutien, l'amour qu'ils méritent et la tendresse qu'ils nécessitent. D'un côté on a Flora, une jeune fille où toute sa vie change lorsqu'elle dit « stop » et de l'autre on a Max, un jeune homme terrorisé à l'idée de sortir de chez lui. Alors que rien ne laisse supposer une possible amitié, ils vont tous les deux se retrouver dans leurs peurs, leur solitudes et leurs espoirs. À deux ils vont grandir et surmonter cette fin d'adolescence si difficile. 

Ce roman, au fil de la lecture, s'avère impossible à poser. Nous aussi, comme Flora et Max, on devient accro à ces petites lettres, ces doux messages qui nous réconfortent par leur portée et leur fond. Si l'un commence à ne plus répondre, comme l'autre on va commencer à s'inquiéter, ne pas comprendre et à vouloir réagir. Petit à petit, on s'attache à eux comme à nos meilleurs amis, on a envie d'aller à leur rencontre et de profiter de la vie avec eux. Ce roman est une douceur, un doux goût sucré qui fond sous la langue un soir d'hiver. L'écriture est saisissante, simple et passionnée et parvient à nous procurer toutes ces émotions. Difficile d'éviter de parler de la fin que je trouve absolument parfaite. Merci aux auteurs d'avoir choisi cette voie-là. Merci d'avoir écrit un roman original qui ne se termine pas comme on pourrait le penser. 

C'est de ce genre de roman qu'on a terriblement besoin aujourd'hui et j'espère que les plus jeunes comme les plus grands qui m'entourent et me lisent auront envie de découvrir cette histoire qui, je suis sûre, ne les et ne vous décevra pas. 

★★★★★ C’était génial!

La folle rencontre de Flora et Max par Coline Pierré et Martin Page aux éditions L'école des loisirs (2015) / 200 pages /
 14,50 €


2 commentaires: