Du livre au film : Dans les forêts de Sibérie

mercredi 15 juin 2016

  En janvier, j’ai eu l’occasion de lire Dans les forêts de Sibérie de Sylvain Tesson que j’avais trouvé au détour d’un rayon de la médiathèque. Résumé lu, livre en main, je le commençais le soir même dans le tram sans pouvoir le lâcher pendant plusieurs jours. Réel coup de cœur, philosophie de vie, Dans les forêts de Sibérie est le genre de livre qui ne vous laisse pas indemne, qui vous invite à l’introspection, la simplicité et au silence. 


Je ne vais pas revenir cinquante ans sur ma lecture puisque vous pouvez le connaître exprimé dans mon avis publié il y a quelques mois maintenant (en cliquant ici). Mais j’aimerais brièvement revenir sur l’histoire avant de vous parler un peu mieux du film. 

Dans les forêts de Sibérie est un journal de voyage. Ce voyage, c’est celui de Sylvain Tesston, un homme qui ne parvient plus à retrouver de l’énergie à travers ses voyages et ses déplacements. Il s’était promis qu’il partirait six mois en ermitage avant ses quarante ans, c’est chose faite. Il achète une petite cabane au bord du lac Baïkal, en Russie, emporte avec lui vodka, livres et thé. Un retour à l’essentiel face à un environnement autant glacial que sauvage qui lui est inconnu. Ce livre, c’est un livre qui parle de livres, un livre qui parle de notre société de consommation, de médiatisation, d’urbanisation. Une société où nous sommes beaucoup à ne connaître ni froid, ni espace, ni silence. C’est ce que va chercher l’auteur et il nous transmet son expérience à travers son livre.


Les premières minutes du film m’ont réellement bluffée par un aspect en particulier : l’esthétique du film. Il faut dire que la photographie est magnifique. Nous sommes dans du bleu pâle, du bleu ciel, un bleu qui vous fait voyager. Des déclinaisons de brun parsèment le paysage : d’un brun chaud presque écarlate à un beige presque crème. De ce film émane énormément de douceur.

Pour ceux qui recherchent une similarité exacte du scénario du livre au film, vous risquez d’être déçus. Ce film s’éloigne de l’histoire écrite par Tesson et c’est d’ailleurs clairement énoncé dans le générique de fin : « adapté librement ». Mais cela se comprend, laissez-moi vous expliquer.
La première partie du film coïncide avec l’installation de Teddy – le nom du personnage dans le film – dans sa cabane. C’est une partie très silencieuse, très introspective et presque contemplative. C’est très beau, mais très calme. La seconde partie use de libertés scénaristiques dynamisantes. Le personnage va faire la rencontre d’un autre personnage seulement évoqué dans le livre. Ici, cet homme va prendre une place beaucoup plus importante dans la vie de Teddy. Plus qu’un ami, il va devenir un réel mentor.

 
Cette relation m’a beaucoup fait penser à celle qui lie Robinson Crusoé et Vendredi. Une fois que Vendredi chamboule l’organisation occidentale de Robinson, Vendredi va apprendre à Robinson comment apprivoiser l’environnement dans lequel il vit. Et c’est exactement le même rôle qu’à cet homme dans le film. Bien-sûr, l’histoire diffère puisque ni Sylvain Tesson, ni Teddy, n’ont l’intention de contrôler, occuper, j’oserais presque dire coloniser, le territoire dans lequel ils arrivent. Mais ce personnage qui domine la seconde partie va clairement épauler notre protagoniste. Et je dois avouer que c’est appréciable. C’est appréciable parce que ça rend le film un peu plus vivant, un peu plus vif de dialogue. Pour ma part, ça m’a beaucoup plus. 

Il est certain que les plus attachés à l’aspect journal intime risquent d’être déçus du scénario choisi. Pour ma part, j’ai apprécié les écarts qui ont pu être faits et surtout, le film vaut le coup d’être vu rien que pour son acteur (il faut avouer !) et pour l’esthétique et les couleurs du film qui sont tout simplement incroyables.

Dans les forêts de Sibérie, un film de Safy Nebbou librement adapté du livre de Sylvain Tesson. Sortie en salle le 15 juin 2016

3 commentaires:

  1. J'ai vu ta vidéo dans laquelle tu donnes un très bel avis, et c'est de même avec cette chronique !! J'ai ajouté ce livre dans ma wish-list, et j'essaierai d'aller voir le film :)

    RépondreSupprimer
  2. Ta vidéo m'a vraiment donné envie de voir ce film, et même de lire ce livre, ce que je ferai en premier je pense! Merci pour cette magnifique découverte! ♥

    RépondreSupprimer
  3. C'est un livre qui me fait très envie! Bien sûr je le lirai avant de voir le film... :-P

    RépondreSupprimer