Les trois mousquetaires d'Alexandre Dumas

vendredi 15 juin 2018

http://www.croquelesmots.fr/2018/06/les-trois-mousquetaires-dalexandre-dumas.html

 Alexandre Dumas commence à faire sa place sur la communauté littéraire d'Instagram et je ne suis pas passée à travers les mailles du filet ! Il suffit de jeter un oeil au hashtag #AdopteUnDumas pour s'en rendre compte, il a le vent en poupe pour cet été. J'ai longtemps hésité avec Le Comte de Monte-Christo et Les Trois Mousquetaires pour découvrir l'auteur, mais c'est finalement avec d'Artagnan et ses compères que j'ai décidé de commencer l'aventure.

Et en effet, Les Trois Mousquetaires est un roman rempli d'action, de rebondissements, de mystères et d'intrigue de cour. Dans une France de 1625, gouvernée par le jeune Louis XIII et le grand cardinal de Richelieu, les complots sont omniprésents et d'Artagnan, jeune gascon de dix-huit ans, va vite en faire l'expérience. L'apprenti mousquetaires est fier, mais aussi friand de duels et de manigances. Tout comme la belle Milady de Winter, qui concentrera au fil du récit bon nombre d'intrigue. Mais c'est surtout avec ses amis Athos, Porthos et Aramis que d'Artagnan va mener l'essentiel de son histoire au gré des secrets et des exigeances de la cour.

Classique de la littérature certes, Les Trois Mousquetaires n'en est pas moins un roman accessible et lisible. Paru en feuilleton dans la presse, il met en avant des tensions qui ponctuent les fins de chapitre et se tournent vers, comme on les appelle aujourd'hui, des cliffhanger. Le style est souvent incisif, parfois moqueur, avec ce qu'il faut de sous-entendus et de traits d'humour qui m'ont fait sourire à plusieurs reprises. 
Ces petites réflexions de la part de Dumas permettent de tisser une fresque de l'époque : celle de Louis XIII et Richelieu, mais aussi de la sienne et (surtout !) de son rapport aux femmes fréquemment explicité (et qui serait impensable aujourd'hui). J'ai l'impression d'avoir enrichi ma culture historique, d'en apprendre plus sur Anne d'Autriche et les conflits entre les royalistes et les cardinalistes, sans pour autant lire un livre d'Histoire. C'est en apprendre plus avec facilité et curiosité.

Alors c'est vrai, c'est un classique long de mille pages environ, et j'ai parfois attendu la fin. Les notes en fin d'édition ne m'ont pas souvent été utiles et j'ai su passer outre. Et même si l'on sent le feuilleton qui se rallonge, j'ai vraiment été sensible aux révélations et aux rebondissements vécus par les personnages. Les dialogues sont presque théâtraux et rajoutent de la vie au récit. C'est dynamique et agréable à lire.

Il me reste encore beaucoup à découvrir. Tout d'abord la suite, Vingt ans après, puis le Vicompte de Bragelonne. J'ai aussi très envie de lire Le comte de Monte-Cristo avant, mais je ne sais pas si croiser les séries est une bonne chose.. Il me faut aussi voir des adaptations car pour être honnête, je n'en ai vu aucune ! À voir donc, mais une chose est sûre, même s'il va me falloir du temps pour digérer ces 989 pages, je compte bien retourner vers Dumas prochainement. 

Avez-vous déjà lu Alexandre Dumas ? Quelle adaptation des Trois Mousquetaires me conseillez-vous ?

6 commentaires:

  1. "un roman accessible et lisible", ça me rassure et me redonne vraiment envie de m'y pencher. Un auteur à lire. Merci pour cette chronique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui franchement j'ai été vraiment étonnée et rassurée également ;)

      Supprimer
  2. Coucou Cassandra !
    Je t'en avais parlé, j'ai eu un sentiment très partagé sur cette lecture. Sans doute que j'en attendais trop, ou peut-être précisément, j'en attendais quelque chose de différent, ce que la lecture/l'écoute de ce livre n'a pas su me donner . Outre l'aspect rocambolesque, plein d'actions et de péripéties, j'ai été déçue sur pleins de points mais je reste admirative de la puissance narrative de ce livre, et de la portée de ces personnages charismatiques.
    Je te pose le lien de ma chronique, je ne sais pas si tu l'as lue :P
    En tout cas je reste curieuse de voir ce que donne la suite, malgré tout cela. Je crois que je suis juste en manque de mousquetaires XD
    https://codaleia.wordpress.com/2018/01/10/livre-audio-les-trois-mousquetaires-dalexandre-dumas/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ! Haa, merci pour ta chronique, je me la note pour aller la lire.
      En fait je trouve que ce roman ressemble parfois plus à du théâtre qu'à du roman. Ca manquait de description par exemple, mais oui, c'est très vivant par contre !

      Supprimer
  3. Hello Cassandra ^^
    Je n'avais pas remarqué le phénomène Dumas sur Instagram mais je vais aller voir ça, ma curiosité est piquée haha ^^
    Et ton avis me donne envie de découvrir aussi Les Trois Mousquetaires !

    Cela fait longtemps qu'il me tentait mais je ne pensais pas pour moi, trop jeune pour le lire je pense... Et après, les années ont passés, je suis apprentie libraire, beaucoup de SP et autres achats fait, j'ai de plus en plus de mal à lire des classiques qui pourraient me plaire...

    Même si on vend beaucoup de classique en librairie, mes formateurs et mes collègues ne jugent pas utile de les lire pour être un bon libraire. Néanmoins, j'ai de plus en plus soif de lire des classiques :)

    Bisous et bonne soirée à toi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Mathilde !
      Haha tu vas voir après Instagram t'en suggèrera tout le temps et ça contamine le feed :p
      Oh c'est chouette de ne pas avoir cette pression des classiques pour le travail alors. Mais du coup tu pourras en profiter pleinement si jamais tu viens à le lire.
      Merci pour ton message !

      Supprimer