Chronique 52 : La couleur de la haine (Malorie Blackman)

samedi 5 janvier 2013


Couverture Entre chiens et loups, tome 2 : La couleur de la haineLa couleur de la haine

Éditions : Milan Macadam
Genre : Science-Fiction, Jeunesse
Nombre de pages : 390
Date de sortie : 2003
Prix : 10.50 €

Quatrième de couverture, Synopsis 

Imaginez un monde. Un monde où tout est noir ou blanc. Où ce qui est noir est riche, puissant et dominant. Où ce qui est blanc est pauvre, opprimé et méprisé.
Noirs et blancs ne se mélangent pas. Jamais. Pourtant, Callie Rose est née. Enfant de l'amour pour Sephy et Callum, ses parents. Enfant de la honte pour le monde entier. Chacun doit alors choisir sons camp et sa couleur. Mais pour certains, cette couleur prend une teinte dangereuse... celle de la haine.

L'auteure : Malorie Blackman est une auteure britannique écrivant pour la jeunesse. Tout d'abord avec des études de programmeuse informatique, elle obtient un diplôme à l'université de Greenwish.
Elle se marie au début des années 1980 et met au monde une petite fille en 1985. 
Elle a publié une cinquantaine d'ouvrages ainsi que différents scripts pour la télévision.

Elle a remporté depuis une quinzaine de titres pour ces livres.

              < Attention : Spoilers >

Mon avis

Voici donc le second tome d'Entre chiens et loups une série remarquable écrite par Malorie Blackman.

Dans celui-ci, on se trouve dans la peau de Sephy, comme dans le premier, mais désormais dans celle de Jude, le frère de Callum, également. Ce qui permet d'avoir un personnage extrêmement plus présent qu'avant, et pouvoir le voir évoluer, refouler ses envies, et ravaler ses préjugés. En résumé, un nouveau point de vue.

Et cela n'a vraiment rien de désagréable ! Quel plaisir d'être dans la peau d'un personnage encore plus cruel que dans le précèdent volume. J'ai sincèrement hâte de connaître son avenir dans le tome d'après.

Paradoxalement, j'ai lu de manière plus lente ce tome, alors que je l'ai préféré au premier. C'est assez étrange, mais.. il y a sûrement une explication.
Le premier tome est riche en rebondissement, en suspense, en rythme. Et c'est avec une forte hâte qu'on veut le finir.
Le second tome, je l'ai trouvé moins rebondissant, mais ..mieux. Pas de romance par rapport au premier, plus de cruauté. 

J'ai pu donc découvrir un Jude plus cruel, mais attachant
Concernant Sephy.. malgré le fait qu'elle est un peu détachée, je la trouve toute de même agréable. Son combat est une lutte chaque jour, et c'est fantastique de voir comment elle s'en sort.
J'ai trouvé également qu'on a plus accès au monde ici. Dans le premier tome, on avait la famille de Callum, la famille de Sephy. Le monde entier n'était que médiatique, ou scolaire. Ce qui ne nous donnait pas une vrai image des gens. Ou alors, une image trop subjective. Dans le tome deux, les personnages principaux entrent en contact physique avec cette société, et c'est agréable de se sentir nous aussi moins enfermés.
J'ai une petite appréhension tout de même pour la mère de Jude et Callum que je trouve.. pas assez compréhensive à mon goût. Même si je vois très bien pourquoi elle réagit ainsi. 

-> Surlignez pour voir la suite, attention, spoil. Cependant, la lettre de Callum soit disant avant sa mort me laisse sincèrement perplexe. Ayant eu le point de vue de Callum dans le tome un, je trouve cette lettre complètement incompréhensible, et c'est comme si au final,  i nous avait menti à nous aussi. On ne sait plus trop qui croire.

Je pense donc lire bientôt le tome trois qui est Le choix d'aimer, mais je me laisse un temps de repos pour d'autres romans entre temps, et je vous le conseille sans hésiter.

[Kyeira]

Aucun commentaire:

Publier un commentaire