Chronique 96 : Les Sept Royaumes, tome 2 : La Reine Exilée

jeudi 5 septembre 2013

Couverture Les Sept Royaumes, tome 2 : La Reine ExiléeLes Sept Royaumes, tome 2 : La Reine Éxilée
      The Exiled Queen

Éditions : Castelmore
Genre : Fantasy
Nombre de pages : 599
Prix : 16.90 €
Date de sortie : 2010
Quatrième de couverture, Synopsis :

TOME II
    Han Alister fait route vers le sud pour commencer son apprentissage à la Maison Mystwerk, au Gué-d Oden. 
Mais la Maison recèle ses propres périls. 
Han y rencontre un mystérieux magicien qui l'initie aux plus sombres secrets de la sorcellerie. 
Pendant ce temps, la princesse Raisa fuit un mariage forcé. 
Accompagnée par son ami Amon, elle doit rejoindre la Maison Wien, l'école militaire du Gué-d'Oden. 
C'est alors que le chemin de Han croise celui de Raisa, bouleversant leur destin à jamais...

     L'auteur : 
    Cinda William est née en 1952 à Springfield en Ohio et y vit aujourd'hui avec sa famille. Elle est auteure de fantasy pour jeunes adultes. Elle exerce d'abord le métier de professeur en université.
> A la base, la saga est destinée à être une trilogie. Cependant, le quatrième tome est sorti il y a quelques semaines, le 13 juin.


Mon avis : 
     Dans ce second tome, Han Alister décide d'aller au Gué-d'Oden accompagné de son ami Danseur, afin d'en apprendre plus sur la Magie et sur l'utilisation de son amulette. Là-bas, il va retrouver les Bayar, avec lesquels Han va vivre une confrontation constante.
Également, toujours dans son exil, la princesse Raisa décide d'aller suivre aussi une formation dans l'école militaire, et toujours sous le nom de Rebecca, va retrouver Han. Son cœur tend pourtant vers Amon, mais ce n'est pas toujours simple. 

     Voilà un tome que j'appréhendais beaucoup ! Pour deux raisons : 
- Tout d'abord, cela faisait plusieurs livres que j'avais quelques déceptions, ou que je ne parvenais pas à rentrer pleinement dans le roman. 
-  Ensuite, car j'avais peur d'être déçue vis à vis du premier tome.
Finalement, comme pour le premier volume, j'ai eu un petit coup de cœur ! 

Les - : Très sincèrement ? Aucun. 

Les + : Très sincèrement ? Tout. Que ce soit l'immersion toujours aussi parfaite, les personnages, l'intrigue, les rebondissements, etc.

     J'entrais donc avec appréhension dans ce second tome. Et finalement, la magie a opéré
J'ai tout de suite été déposée dans le monde fantasy que nous offre l'auteur, grâce à sa talentueuse plume. Comme dans le précédent volume, l'écriture est excellente, et offre une immersion totale qui m'a offert un délicieux voyages à mille lieux d'ici ! Je vous assure qu'une fois plongée dans le roman, il est assez difficile de se rendre compte du monde réel qui nous entoure. 
Bien évidemment, la plume n'y ait pas que pour ça. L'intrigue également est vraiment très intéressante dans ce livre-ci. Nos personnages prennent place dans un environnement qui nous est familier, pour la plupart : l'Académie. Un regroupement d'écoles qui vont permettre aux protagonistes d'évoluer, et à nous lecteur, de suivre leur avancée. 
D'ailleurs, je risque une comparaison osée, mais le cadre m'a un peu fait penser à Harry Potter avec toutes ces écoles, dont certaines de magie et tout. LA COMPARAISON S'ARRÊTE ICI ! C'est juste l'image qui m'y a fait penser. 
De plus, quoi de mieux pour se mettre dans le bain scolaire en lisant une aventure qui se déroule dans des écoles. Bah attendez, ce n'sont pas les seuls à reprendre. Et puis tout le contenu est super intéressant. 
On retrouve également tous nos personnages rassemblés dans un même endroit. (Pratique l'excuse des études.) Et les chapitres s'alternant toujours et encore, c'est vraiment agréable de suivre l'évolution de chacun. De plus, il n'y a pas seulement eux qui évoluent mais également leur relation les uns aux autres, et ça c'est vraiment sympa ! Pas tant prévisible, bien qu'un peu, j'ai tout de même été surprise à plusieurs passages. 
Alors que dans le premier tome, j'appréciais presque Micah Bayar, jeune prétendant de la princesse, je l'ai ici détesté ! Bon sang. 
Les rebondissements sont multiples, et là ça m'a vraiment fait plaisir ! Certes, l'action n'est pas au rendez-vous, quoi que. Cependant, il se passe tellement de choses ! Ça fait du bien. Aarrhhhg, ce fut duuur à certains passages. Il arrive de jolis malheurs à nos personnages, et combien j'ai pu être triste à certains phrases ! Une torture.
Finalement, la fin est vraiment sympa, et donne super envie de lire la suite (que je ne vais pas tarder à piquer à mon copain, huhu) et je pense qu'elle fera partie de ma PAL automnale. 

J'ai donc eu une lecture extrêmement plaisante, et qui est devenue pour moi une valeur sûre ! Le tome trois ne m’inquiète pas, puisque les commentaires étaient meilleurs, et que j'ai tout de même adoré le second volume. 
Comme toujours, dans ce genre de roman, de saga, de pavé (600 pages quand même), on ressent une complicité énorme entre les personnages, leur univers, et nous. Et lorsque l'on quitte ce monde, ça manque. Je n'ai pas ressenti autant de manque que pour la Quête d'Ewilan, mais quand même, le livre me reste beaucoup en tête. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire