La Belle et la Bête : quand le fête est au rendez-vous

mercredi 5 avril 2017

http://www.croquelesmots.fr/2017/04/avis-la-belle-et-la-bete-film.html

J'attendais ce Belle et à la Bête avec grande impatience, d'une part parce que j'aime énormément cette histoire, mais également parce que le casting me plaisait vraiment. Emma Watson convient parfaitement au rôle, je suis tombée amoureuse de Dan Stevens en regardant Downton Abbey et Luke Evans semblait parfait pour jouer Gaston.

Et finalement, c'est encore mieux que ce que j'espérais. 
Je suis allée le voir en version originale pour profiter au mieux des voix réelles bien que je ne connaissais pas les musiques aussi bien qu'en français. Mais j'avais eu la curiosité de les écouter un peu avant histoire de me familiariser avec. Je ne regrette pas du tout mon choix et j'ai trouvé cette version-ci absolument merveilleuse. Par ailleurs, l'histoire se déroule en France et saisir les nuances proposées par la VO faisait un charme fou. Certains personnages ont un accent français très marqué, le film joue avec certains clichés, certains lieux communs à la culture française. Ici les mots français de cette version anglaise se fondaient à merveille et c'était un grand plaisir pour nous petits spectateurs francophones.

Au fil du temps, j'ai compris que je mesurais l'amour que je portais à un film au nombre de fois où il me faisait pleurer. Sans vous mentir, j'ai du passer la moitié du film à sangloter à la moindre musique ou moment émouvant. Pourtant je n'étais pas un fangirl à ce point avec ces personnages, mais le film a su toucher une corde extrêmement sensible qui a vibré à de très nombreuses reprises. Non seulement c'est beau, émouvant, mais en plus l'histoire est vraiment bien réalisée. L'adaptation est extrêmement fidèle à celle du dessin-animé, et comme la bande-annonce le laissait présager, certaines scènes sont l'exact reflet de la version de 1991. Pourtant, cela n'a pas empêché les scénaristes d'ajouter certaines touches personnelles qu'il ne me semblait même pas avoir lues à travers les contes orignaux.


Quant à la réalisation et au jeu des acteurs c'est encore une fois au-dessus de mes espérances. J'ai été agréablement surprise par la forte représentations des minorités à l'intérieur du film et ça m'a énormément parlé. De même, l'humour est présent grâce au bras droit de Gaston qui permet de créer un équilibre dans le duo. Les personnages secondaires sont tout autant importants que les principaux et une réelle empathie se tisse entre eux et le spectateur. L'interprétation des chansons est toujours très juste, sans qu'il y en ait trop à mon goût.

Enfin, j'ai trouvé que le film soulevait des problématiques importantes. Lors d'un passage au début du film, Belle trouve un moyen de faire sa lessive sans qu'elle soit forcée de s'en occuper elle-même. Voilà les prémices de la machine à laver... ce qui lui laisse du temps pour apprendre à lire à une petite fille. J'ai trouvé ce passage très important puisqu'il montre l'avantage de certaines automatisations de tâches domestiques pour que les individus ait le temps de s'instruire, de se cultiver, et tout particulièrement les femmes pour l'époque représentée. C'est un moment du film qui m'a donné très envie de vous le partager, ne serait-ce que pour vous montrer cette représentation qui m'a tant plu.

Au final, c'est un immense coup de cœur pour ce nouveau Disney. Je suis ressortie de la salle avec des étoiles pleins les yeux, des papillons pleins le cœur, et l'envie irrépressible de revoir le film.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire