[CHRONIQUE] No Man's Land de Loïc Le Pallec

jeudi 13 février 2014

Couverture No man's landNo man's land
    > Partenariat

Éditions : Sarbacane 

Genre : Science-Fiction, Jeunesse
Nombre de pages : 317

Prix : 16 €
Date de sortie : 2013
Quatrième de couverture, Synopsis :
      Après la catastrophe qui a annihilé l’humanité, ils se sont retrouvés dans cette petite ville déserte, berceau de leur origine commune. Hier encore, ils n’étaient que des robots ; mais ils se découvrent capables de penser et même… de ressentir des émotions. Que vont-ils bien pouvoir faire sur cette Terre désertée ? S’interroger, bien sûr, à propos de ce qu’ils croient éprouver, car un robot peut-il prétendre échapper à sa programmation ? Peut-il apprendre à vivre en communauté, créer, rire et qui sait ? à aimer ? C’est toutes ces questions que vont se poser Archi, le robot biblio qui tient le journal des événements, le turbulent Meph, Domo le colosse, Nobel, Cérébro, Éliza et les autres. Qui sont-ils, et pourquoi se trouvent-ils réunis dans cette


 Mon avis :    
       C'est grâce à la vidéo coup de coeur 2013 de la chaîne Le Bal des Livres Fous (chaîne que je vous conseille fortement) que j'ai eu envie de lire définitivement No Man's Land. Je l'avais bien vu ailleurs auparavant, mais toujours avec des avis mitigés. Et c'est son avis extrêmement positif qui m'a donné envie de le lire (ainsi que le sous-titre "De la SF philosophique !"
Bref, ça a été chose faite. Lorsque je l'ai reçu, je ne m'attendais pas à un tel volume pour ce roman de trois cents pages. Finalement, j'ai été plus qu'agréablement surprise, et c'est une très très belle découverte.

Les - : Encore une lecture qui ne m'aura donné que du plaisir ♥
 
Les + : Une histoire hyper intéressante, avec des personnages très attachants à la personnalité travaillée à merveille. Une introspection vraiment bonne, ainsi qu'une énorme prise de recul sur l'Humanité. Une fin qui m'a énormément surprise. 
Une très bonne découverte ♥

     No Man's Land est l'histoire de robots, qui sont un beau jour dotés d'une conscience, tandis que les humains se sont entretués, et exterminés de manière assez radicale. Mais ce n'est pas sur la destruction ainsi que la bêtise humaine que l'auteur va aborder son histoire. Non, ici c'est plutôt de quoi l'Homme serait capable s'il était différent. Et je trouve cela super que l'on en sait finalement très peu sur ce qui a amené les Hommes à s'auto-détruire, mais finalement l'essentiel se concentre sur 'Comment les robots construisent une société' ? La publicité s'est donc avérée réelle. On assiste à une vraie SF philosophique, dans le sens où toute la Société est remise en cause, à comment se passe l'évolution de la vie, et le questionnement des robots sur leur conscience. J'ai trouvé que c'était vraiment quelque chose de réussi.
J'avoue avoir eu un peu peur sur le contexte, le comment de ça allait se passer. Et puis, dès la première ligne, je me suis trouvée intégrée totalement dans le roman. Dès les premiers mots, j'ai su comment et où je vivrai pendant quelques heures. C'était quelque chose d'assez fou d'ailleurs, et qui m'a fait plaisir ! Le style est vraiment très agréable, et je vous jure que j'ai été totalement surprise, et charmée, et étonnée ! C'est étrange à dire, mais j'ai adoré parcourir ces lignes. Le livre m'a paru énorme lorsque je l'ai sorti de l'enveloppe, alors qu'il n'est doté que de trois cents pages. J'avais peur qu'il soit long, ou autre. Mais je l'ai lu en une journée tellement je l'ai apprécié ! 
Concernant les personnages, j'ai beaucoup aimé la personnalité que l'auteur leur a donnée. Cela faisait énormément de bien de ne pas avoir tous les clichés habituels que l'on peut retrouver dans les romans adolescents. Ne lisez pas les lignes qui suivent si vous ne souhaitez pas être spoiler. Disons qu'on ne trouve ni triangle amoureux, ni méchants. ET C'EST BIEN. On s'attache d'autant plus aux personnages qui sont tout simplement adorables ♥ Sans être enfantin, ils sont finalement très.. humains. C'est assez paradoxal par ailleurs.
Concernant la fin, j'ai été totalement surprise ! J'avoue avoir du la relire bien deux, trois fois afin de la comprendre car j'avais du mal à croire ce que je lisais. A la fois j'étais bouleversée et assez frustrée par cette fin, mais en même temps je l'ai trouvé vraiment chouette et surprenante. Bref, c'est quelque chose à quoi on ne s'attend pas.
Vous l'aurez bien compris, ce livre se défait de tous les clichés possibles et nous offre une lecture très originale, qui m'a énormément séduite ! Aucun point noir pour ce roman, et je ne regrette en rien d'avoir lu ce livre.
Je vous le conseille fortement, et foncez-y sans préjugé car ce livre est tout simplement unique !

14 commentaires:

  1. J'ai moi aussi beaucoup apprécié ce roman, il est absolument magique ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est un peu ça le mot parfait pour le qualifié, il est magique ^^

      Supprimer
  2. Je suis contente que tu l'aies apprécié ! :D
    Je suis totalement d'accord avec ce que tu dis sur la fin, et ils me manquent un peu ces robots tout de même ! :(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je l'ai trouvé super ! Merci beaucoup ;-)
      C'est vrai qu'on aimerait les avoir comme voisins, ou comme amis. Tout a l'air si simple avec eux.. !

      Supprimer
  3. Quel superbe livre ♥
    Je découvre ton blog puisque c'est à toi que j'envoie Un monde idéal où c'est la fin de Joe Heska et je le trouve très joli :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, en effet :)
      Oh chouette ♥ Je me demandais où était ce fameux livre :P
      Merci beaucoup alors !!

      Supprimer
    2. Ouiiii :D Je voulais te laisser un message sur Facebook et disons que je suis EXTRÊMEMENT tête en l'air (mes excuses). Je le commence ce soir :D

      Supprimer
  4. Bonjour Kyeira,

    ravi d'avoir pu t'entrainer dans ce petit univers intimiste et robotique et merci d'avoir rédigé cette critique. ( allez, j'en profite pour saluer Nathan au passage...)

    Loïc

    RépondreSupprimer
  5. Coucou!
    Est-ce que tu pourrais m'éclairer par rapport à la fin? J'ai comme hypothèse que, les robots vivant longtemps, il y a une espèce de distortion temporelle, mais en même temps, je me sens dans le champ de patates xD N'évoluaient-ils pas à la même vitesses que ceux rencontrés au début?

    RépondreSupprimer