CHRONIQUE SANS SPOILERS | In The END, Demitria Lunetta : une fin de saga à la hauteur de son prédécesseur

mercredi 1 avril 2015

Couverture In the After, tome 2 : In the End Résumé du premier tome :
Ils entendent le plus léger des bruits de pas…
Ils sont plus rapides que le plus dangereux des prédateurs…
Et leur traque ne prendra fin qu’à votre dernier souffle !

Amy est devant sa télévision quand le pire se produit, quand ILS attaquent. New York, Paris, Tokyo… Des créatures sans pitié déferlent, et dévorent les humains. Personne ne sait d’où ils viennent mais une chose est sûre : la population de la planète décroît dramatiquement en quelques jours à peine. À l’abri de la grille électrifiée de sa maison, Amy parvient à leur échapper… mais pour combien de temps ?

Elle qui a perdu tous les siens parvient tout de même à recueillir Baby, une petite fille qui a miraculeusement survécu aux crocs acérés des nouveaux maîtres du monde. Trois ans qu’elles survivent en autarcie, quand d’autres survivants commencent à se manifester. Elles pensent que leur enfer est terminé… mais il ne fait que commencer !

Si vous me suivez depuis quelques mois, vous savez que le premier tome de la saga In the after m’a énormément marqué, et pour cause, c’était un coup de cœur. Ce second tome n’a pas dérogé à la règle. Malgré un début difficile pour ma part - la faute à ma précédente lecture qui m’avait coupé dans mon élan - In the end fut dans la ligné de son prédécesseur : immersif, fantastique et termine la saga en toute beauté. Je remercie donc les éditions Lumen pour cet envoi, merci pour cet confiance qui me permet de vous faire découvrir cette saga dans son intégralité, une sage que vous pouvez lire sans vous poser de questions !

Cette saga, comme vous avez sûrement du le comprendre, est une duologie. Et je dois dire que c’est la première chose qui la rend originale. Il est vrai que l’environnement young-adult est (quasiment) parsemé de trilogie : le format devenu presque attendu pour les sagas. Là, Demitria Lunetta nous propose quelque chose de neuf et original, une conclusion rapide et pleine de tension en seulement deux tomes. Moi, je dis oui. Ensuite, l’auteur nous pose ici dans un nouvel environnement différent de celui que l’on avait côtoyé dans le premier. Je peux d’ailleurs dire que je l’ai tout simplement adoré. Peut-être ferra-t-il penser à certains d’entre vous à l’univers dans lequel évolue Rick (The Walking Dead) dans la troisième saison. C’était extrêmement agréable, tout en étant terrifiant : de quoi nous ravir. Mais l’auteur ne va pas s’arrêter là. Non seulement on va découvrir de nouveaux personnages à la fois intéressants et vraiment travaillé, mais en plus, Amy évolue d’une telle manière que c’était encore plus plaisant de la suivre dans ce second tome. Elle a une mission à accomplir et elle le sait. Très entêtée, elle ne va pas perdre son objectif de vue. Alors parfois c’est un peu agaçant car elle se met dans des situations vraiment difficiles (je pense alors à Tris qui, dans le second tome, fait n’importe quoi quitte à se mettre en péril). Mais je dois dire que sa motivation paie, ça la rend encore plus attachante.
Avec tous ces éloges, vous vous doutez bien que ma lecture ne fut que plaisir. Mais pour moi, le critère essentiel en lecture c’est l’immersion. J’ai besoin d’oublier le monde autour et vivre à travers ces petits mots d’encre et de papier. Et dans ce livre, ce fut le cas. Je me suis sentie auprès d’Amy à lutter chaque jour, à lutter contre ses monstres qui ruinent le monde. L’écriture de l’auteure permet une narration simple mais efficace. L’immersion est totale, pari réussi. 

Alors vous l’avez compris, ces deux tomes sont pour moi des coups de cœur. La série se termine comme je l’aurai souhaité, d’une manière parfaite avec un fond que j’apprécie énormément. Ces livres m’ont plu pour leur originalité, par leur démarcation du marché actuel en young-adult. Le format est pour moi la clef de son intérêt menant ainsi une héroïne dynamique, réactive et humaine. 

4.5/5
______________________
In the after, tome 2 : In the end
par Demitria Lunetta
Éditions Lumen / 15 €
Science-Fiction / 406 p.
Parution le 2 avril 2015

3 commentaires: