Chronique 41 : Les faucheurs sont les anges, d'Alden Bell

dimanche 7 octobre 2012

Couverture Les Faucheurs sont les Anges
The Reapers Are The Angels
Les faucheurs sont les Anges :
      
Édition : Bragelonne
Genre : Fantastique - SF
Nombre de pages : 288
Date de sortie : 2010 (original) ; 2012 (France)
Prix : 18 €

Quatrième de couverture :

"Temple n'a aucun souvenir du monde avant la chute. 
Du monde avant les zombies, avant les camps de survivants, avant les plaines de suie où tombent les vivants et se lèvent les morts.
Temple a quinze ans, mais le temps de l'innocence est depuis longtemps révolu. Seule face à la nature, à ses miracles et à sa sauvagerie, elle est pourtant décidée à profiter de ce que la vie peut encore lui offrir, et à découvrir ce que dissimule l'horizon.

Et derrière cette adolescente au coeur simple et dur, habitée par le désir d'être juste, se profile l'ombre de l'homme qui a juré de la tuer.
 Un récit puissant, sur la survie et l'humanité. Un livre terrifiant, mais profondément moral."

http://markcnewton.com/wp-content/uploads/2010/08/JoshuaGaylord-300x225.jpgL'auteur : Alden Bell est le pseudonyme de Joshua Gaylord. 

Il vit à New York où il enseigne au lycée et est professeur adjoint à la New School. Il est marié à Megan Abbott, auteure de romans noirs et lauréate du prix Edgar.



        Mon avis :  

Déjà en vue dans une librairie, cette magnifique couverture avait attiré l'oeil. Une quatrième de couverture sympatique, un titre intriguant, tout était là pour le vouloir. Tout, sauf le prix. 
290 pages : 18 €
J'étais plus tellement embalée, et j'ai laissé courir. 
Puis pendant un bref passage à la médiathèque (l'avantage énorme de sa proximité au lycée ♥) je l'ai trouvé dans les nouveautés. A nouveau (c'est même plus amusant !), j'ai craqué et je l'ai pris. 

A vrai dire, il m'a laissé perplexe et je ne sais pas trop si j'ai aimé ou non ma lecture. 
Toujours quelques difficultés avec la narration au présent, qui aide pour une certaine imprégnation au récit, mais qui rend toujours un effet étrange
Nous somme dans la peau de Temple, jeune fille de quinze ans. Et personnellement, je rêve d'avoir son caractère : courageuse, dure, et qui ne connaît pas le peur. Elle ne craint rien, hormis elle-même.
On la suit à travers les États-Unis, en compagnie de "l'idiot" Maury, a qui je me suis vraiment attachée.
Les temps ont changé. Désormais, les zombies ont infesté la Terre, ces "limaces" qui traînent à chaque coins.
N'ayant pas connu le monde tel qu'il l'était avant, on apprend avec elle comment les adultes l'ont vécu.
J'aurai aimé en savoir plus sur le pourquoi du comment, avoir plus de détails, connaître un peu plus le déclenchement de cette histoire. (Où alors j'ai loupé un truc, honte à moi.) 
Je me suis sentie un peu perdue à travers certains paragraphes et je ne me suis pas sentie totalement intégrée au récit. Même si les moments de suspense sont extras.

Pourtant, je reste quand même incapable de savoir ce que j'en pense. J'n'ai pas vraiment aimé la forme. Le système des dialogues m'ont perturbée tout le long du livre (petite nature !). 

Pour synthétiser : L'histoire est vraiment sympatique. Les personnages terriblement attachants, et avec une personnalité profonde. Chaque description est une vraie perle, où l'imagination se fait sans soucis
Concernant la narration, on aime, ou on aime pas.
Finalement, pour 18 € je suis contente de l'avoir pris à la médiathèque, et non l'avoir acheté.


[Kyeira]

Aucun commentaire:

Publier un commentaire