En 2056, le monde a bien changé. Chacun utilise dorénavant un terminal portatif appelé Neuro-linker, permettant d'être connecté en permanence à des réseaux virtuels. Mais certaines choses ne changent pas. Il existe toujours des enfants qui servent de souffre-douleur à d'autres. Haruyuki, collégien petit et obèse, est un enfant qui souffre de cette persécution. Pour échapper à son triste quotidien, Haruyuki passe régulièrement du temps sur un réseau local, à jouer et exceller à un jeu de squash. Un jour, la très populaire Neige Noire, lui adresse la parole. ''Ne souhaiterais-tu pas aller encore plus vite, jeune homme ?'' Neige Noire lui propose de rejoindre un mystérieux programme, le Brain Burst. Haruyuki, ayant pris connaissance du secret du monde accéléré, décide de combattre en tant que chevalier de Neige Noire !

     Après avoir lu Sword Art Online, le light novel de Reki Kawahara, que j'avais beaucoup apprécié pour son immersion virtuelle, je découvre aujourd'hui Accel Word, un manga issu du même modèle. Les années passent et développent une technologie impressionnante autour du jeu vidéo, permettant aux individus de s'imprégner en totalité de l'espace virtuel. 
Je remercie Guillaume des éditions Ototo pour cet envoi.

Je suis assez difficile en manga. Il faut que j'accroche dessins, et ça compte beaucoup dans mon appréciation. Fort heureusement, j'ai tout de suite aimé ce trait finalement assez passe partout et que l'on retrouve fréquemment. Je les ai trouvés clairs, agréables et surtout pas du tout exagérés ou lourds sur la page. C'était déjà bien parti pour apprécier ma lecture. 
Ensuite, j'ai beaucoup aimé retrouver le même schéma que pour Sword Art Online. L'histoire se base sur le principe du jeu vidéo, univers que j'aime énormément. Le récit a un rythme dynamique et prenant. Je préfère le light novel de l'auteur, je dois l'avouer. Je suis fan de la dimension MMORPG développée dans le roman que la version jeu de combat dans le manga. Mais ce n'est qu'une question de goût ! 
J'ai beaucoup apprécié aussi le fait que l'auteur prenne le temps d'expliquer chacun des termes scientifiques et technologiques qu'il emploie. C'était parfois difficile de suivre, mais tout était développé pour que l'on comprenne, et j'ai aimé cette démarche. 
Tout au long des pages, de nombreuses questions commencent à apparaître. On se demande si certains personnages sont vraiment tels qu'ils veulent nous le faire croire, qui se cache derrière une apparence si attirante ? Jusqu'à la fin, l'auteur nous laisse en suspens pour terminer sur une impressionnante révélation que j'ai adoré découvrir.

Je pense que la suite peut vraiment être plaisante avec ces bases posées. Je reste tout de même fidèle à mes romans de toujours en vous conseillant également de ne pas hésiter à découvrir l'auteur via son light novel Sword Art Online.

Accel World, tome 1
Scénario de Reki Kawahara,
Illustré par Hiroyuki Aigamo et Hima
chez les éditions OTOTO (22 mai 2015)
Traduit du japonais par Nicolas Pujol
192 p. - Science-Fiction Shonen
6.99 € 


Le 14 février 2015, je me lançai dans un challenge Zéro Achat. Aujourd'hui, le voilà terminé. Ce fut un succès. 
J'ai donc décidé de vous parler de ce challenge. Je vais vous expliquer comment j'en suis venue à le faire, mon ressenti pendant le challenge et enfin je vous donnerai mes 10 conseils pour mener à bien votre réussite. J'espère que ça vous plaira, c'est parti ! 


Tout d'abord, qu'est-ce que le challenge ZÉRO ACHAT ?
Le challenge porte très bien son nom. Pendant une période donnée vous avez l'interdiction d'acheter des livres. On peut vous en offrir, vous pouvez en emprunter, peu importe, mais interdiction formelle d'en acheter (oui, même la petite bande-dessinée d'occasion à 1.5 € là-bas). 
Là vous vous dites : elle est barjo. J'avoue qu'il faut être un peu fou pour ce lancer dans ce challenge, mais croyez-moi, j'avais de bonnes raisons.

On en vient donc à la question : Pourquoi as-tu fait un challenge zéro achat ?
À vrai dire, ce fut le hasard total. Le 13 février 2015, je suis allée en boutique d'occasion. Là, j'ai complètement craqué mon porte-monnaie. Alors que ma pile à lire contenait déjà une soixantaine de livres, je suis allée en boutiques d'occasion pour revenir chez moi avec neuf livres en plus. Bref, du grand n'importe quoi. 
Le 14 février, mon chéri m'a trouvé incapable de ne pas acheter de livres. Désireuse de lui montrer qu'il avait tort, on a fait un pari (que j'ai tenu et gagné). La règle était simple : ne pas acheter de livres pendant trois mois, c'est-à-dire jusqu'au 14 mai, date de mon anniversaire.
Immédiatement, je me suis mis des objectifs. Après quelques calculs rapides, j'ai estimé que je pouvais descendre ma PAL à 20 livres au 14 mai. Je devais donc passer de 66 livres à 20. Et j'ai réussi mon challenge. 

J'en viens maintenant à vous parler de mon ressenti
Au début, ce n'était pas énormément difficile. Je venais d'acheter quasiment une dizaine de livres, j'avais de quoi faire. Je dois dire que mon challenge s'est corsé lors de nouvelles sorties que j'attendais. Il me fut difficile de ne pas pouvoir acheter un livre. 
Mais.. dans la globalité, j'ai bien vécu mon challenge. Jamais je n'ai craqué. Je pense même que j'aurai pu continuer le challenge encore quelques semaines. Et j'ai une bonne raison à cela : je me suis sentie fière de moi. J'avais vraiment envie de virer tous ces livres de ma pile à lire qui y séjournait depuis déjà trop longtemps. C'est devenu un réel challenge, un vrai jeu et j'ai voulu gagner à tout prix. 


Et voici venu le moment où je vous partage mes 
10 CONSEILS POUR RÉUSSIR (ET APPRÉCIER) LE CHALLENGE ZÉRO ACHAT

1 • Avant de vous lancer dans le challenge, ouvrez une page Word et tapez-y tous les livres figurant parmi votre Pile à Lire.
    À quoi cela va vous servir ? Eh bien vous l'affichez au-dessus de votre bibliothèque ou de votre bureau. Ainsi, vous aurez vos objectifs en face de vous constamment. Aussi, à chaque livre commencé/lu vous pourrez barrer le titre du livre en question. Faites-le au fluo, ça ressortira mieux, et vous pourrez suivre votre avancée.
Pour y voir plus clair, mettez des numéros devant chaque titre. 

2 • Faites un tri dans vos livres. Avez-vous tous envie de les lire, sincèrement ? 
    N'hésitez pas à vous séparer de ceux qui ne vous tentent pas du tout, il ne faut pas vous dégoûter du challenge en lisant des livres que vous n'avez pas envie de lire. Si vous ne voulez pas vous séparer de vos livres mais que vous ne voulez vraiment pas les lire, faites comme moi, enlevez-les de votre bibliothèque et mettez les ailleurs. (Par exemple, j'en ai descendu chez mes parents). Ils sont hors pile à lire, vous les oubliez, et le jour où vous tombez dessus et que finalement vous voudrez le lire, vous l'aurez.

3 • Mettez-vous des objectifs à atteindre. 
    Évaluez combien vous lisez de livre par mois, et donnez-vous un quota de livres à lire. 

4 • Évitez de fréquenter les librairies pendant quelques temps.
    Sérieusement, n'allez pas vous faire souffrir pour rien. Vous aurez dix fois plus de bonheur à y retourner quand vous pourrez y acheter des livres.

5 • Allez en bibliothèque, faites-vous prêter des livres. 
    Un bon moyen de ne rien acheter tout en découvrant de nouveaux livres. Attention à ne pas en abuser, vous n'arriverez jamais à baisser votre PAL en empruntant tout le stock de votre médiathèque ! 

6 • N'hésitez pas à être malin et / ou astucieux en contournant le challenge. 
    Non, pas de triche, on n'achète pas de livre. Mais pourquoi ne pas se faire plaisir avec une revue ou un magazine, un journal ? 

7 • Motivez vos amis et faites le challenge à plusieurs.
    Vous avez sûrement dû voir que Treky et Misterkev m'ont accompagné dans le challenge. Essayez de faire joindre vos amis à votre challenge, et soutenez-vous les uns les autres ! Mettez vous la même date de fin de challenge et allez faire les librairies ensemble !

8 • Préparez la wish-list des livres que vous voulez acheter le jour où le challenge se terminera. 
    Mettez ceux qui vous font vraiment envie, vous verrez qu'au fur et à mesure d'une challenge elle évoluera. Certains livres ne vous intéresseront plus du tout d'ici un mois ! Vérifiez s'ils ne sont pas à la médiathèque ! 

9 • Ne faites pas le challenge sur trop longtemps. 
    À mon goût trois mois c'est convenable. Bien sûr, faites le en fonction de votre vitesse de lecture et de la taille de votre pile à lire. Mais ne le faites pas sur trop longtemps, ce serait vraiment de la torture. 

10 • Rendez-vous fier de vous. 
    Montrez votre avancée et votre réussite aux autres. Beaucoup de personnes ne parviennent pas à se lancer ou à se tenir au challenge. Ils risquent d'être impressionnés par votre ténacité et vous le diront. Cherchez ces éloges, ça vous motivera à continuer.

Voilà, vous avez toutes les clefs pour bien réussir votre challenge. Mais ce n'est pas terminé.
Que faire le jour où votre challenge se termine ?

  > Lorsque vous allez acheter vos livres, maintenez vous à votre wish-list. Mettez vous un nombre limité de livres.
  > Redécouvrez le plaisir d'aller en librairie ! 

Qu'est-ce que le challenge m'a apporté
• Déjà, j'ai vraiment pu redécouvrir ma bibliothèque et les livres qu'elle contenait. Ce fut un véritable plaisir de découvrir certains livres que j'avais oublié.
• J'ai retrouvé l'immense plaisir d'aller en librairie. Oust les sites d'achats en ligne, boujour libraires et rayons sentant les bouquins. 
• Je fais beaucoup plus attention aux livres que j'achète. Je me demande si je les veux vraiment, si je veux les lire immédiatement ou si ça pourra attendre. Seront-ils toujours dans ma Pile à Lire dans trois mois ? 
• Privilégiez la qualité à la quantité.

ET MAINTENANT

Maintenant, c'est assez amusant. Même si je suis consciente que le challenge est terminé, j'ai toujours l'impression d'être privée. Je pense que c'est juste que je n'ai pas envie d'acheter autre chose pour l'instant ! 
Encore un conseil, une fois terminée, ne lâchez pas la bride trop vite. Imaginez, vous faites un régime strict pendant trois mois, et ensuite pendant une journée vous allez dans tous les fast food manger n'importe quoi. Non. Faites attention, et réfléchissez si vous voulez vraiment le livre ou non. 

Comme moi, lancez-vous dans un nouveau challenge plus souple : 3 livres lu > 1 livre acheté ou alors 3 livres par mois. N'achetez que des suites de sagas.. mettez vous des critères. Vous lancer dans un nouveau challenge fera perdurer votre motivation. 

Gardez votre liste de livres. Continuez à l'utiliser et à barrer les livres que vous lisez. N'hésitez pas à la réimprimer une fois rétrécie et toute belle. 

Mettez vous de nouveaux objectifs. Par exemple, mon objectif pour septembre 2015 est d'atteindre les 3 livres dans ma Pile à Lire. Fou, mais pas impossible ! 

Et voilà ! C'en est terminé de ce guide / conseil ! N'ayez plus peur de vous lancer. Désormais, non seulement vous allez réussir votre challenge, mais en plus vous allez l'apprécier ! 
Sur ce, bonne chance à tous !

La dernière fois, je vous faisais un « 5 bonnes raison de découvrir.. L'éléphant » 
Aujourd'hui je réitère l'expérience avec une nouvelle revue : Flow magazine.

L'autre jour, je regardais un reportage Arte. Celui-ci était sur le design suédois. De fil en aiguille, il s'est avéré que les suédois - très casaniers - ont très souvent des idées / envies de bien-être, de positif, et de petits bonheurs de la vie. Ils en sont donc venus à Flow. 

"L'avenir appartient à ceux qui croient
à la beauté de leurs rêves"

Eleanor Roosevelt (1884-1962)

 
Flow est donc un magazine de bien-être, de douceur et de petits plaisir. À l'origine hollandais, le voici qu'il paraît en France !
Et je dois dire que pour ma part, j'en suis tombée amoureuse.
Il est différent, ne se veut pas informatif au point de nous inonder d'informations. Il veut juste que l'on soit bien, qu'on aille bien et qu'on se sente bien. Aucune publicité ou actualité trop futile n'est pas présente dans ces nombreuses pages. Le contenu est aussi doux que du coton, et une fois de dans, impossible de s'en défaire.

Flow arbore des pages colorées et apaisantes. De quoi passer une bonne année.. tout en sourire.

Voici 5 bonnes raisons de découvrir cette revue :

• Une fois Flow reposé, vous n'avez qu'une envie : aller bien, profiter des petits bonheurs et se faire plaisir. (Plutôt sympa pour l'été qui approche, n'est-ce pas ?)

Flow nous ouvre les yeux sur tout ce qu'il peut y avoir de positif autour de nous. Et il y en a énormément ! Il y a bien plus que ce qu'on veut nous faire croire...

• On se sent moins seul. Car ce qui est exposé dans cette revue, on l'a déjà ressenti, vécu. On partage ces petites manies. Bref, on comprend. Et ça aussi, c'est pas négligeable.

• Parce qu'il vient de sortir en France. Parce que le numéro du mois d'avril n'est que le second, et que c'est plus rigolo de suivre un magazine à ses débuts (et puis ça le fait, franchement !)

• Parce qu'à chaque numéro, deux goodies super mignons et super chouettes nous sont offerts !

Voilà, vous n'avez plus aucune excuse pour ne pas vous jeter sur ce magazine :)



Pour le trouver rien de plus simple :
Les numéros sont bi-trimestriels. Le numéro est disponible, paru en avril. Le numéro 3 paraîtra le 4 juin 2015.
Le prix du numéro seul est à 6.95 €
N'hésitez pas à aller faire un tour sur le site français de Flow.

Disponibilité d'achat en ligne, en kiosque, et bureau de tabac presse /


Au coeur de New York, un petit groupe d'amis totalement fantaisistes appelés "Les chevaliers de la création" se retrouvent régulièrement pour travailler. Parmi eux, Barbara, une femme éblouissante de beauté, et Lily, dont le physique est terriblement ingrat, ont un rêve en commun : être aimée pour ce qu'elles sont, au-delà de leur apparence. 
Barbara, costumière, s'enlaidit dans l'espoir de trouver le véritable amour, tandis que Lily, musicienne talentueuse, s'acharne à conquérir l'homme qui l'ignore. 
Alors que toutes les deux cherchent désespérément des solutions à leur tourment, elles réalisent qu'un meurtrier se cache parmi leur entourage, se jouant de leurs failles les plus intimes. 

Il y a quelques jours, les éditions XO m'ont proposé de lire une de leurs parutions. J'ai immédiatement accepté en voyant la quatrième de couverture. Ce résumé m'a tout de suite fait penser à un film new-yorkais, et avec le beau temps qui approche c'est exactement le genre d'ambiance que je voulais trouver. Mieux encore, je n'avais pas envie de partager ma lecture en cours sur les réseaux sociaux. Je voulais garder cette lecture rien que pour moi et la savourer sans être influencée par les avis. Je ne suis donc allée voir aucune chronique, aucune note et me suis lancée à coeur ouvert dans ce roman. Et je l'ai adoré. 
Ma lecture fut vraiment très agréable. La plume d'Amanda Filipacchi est très sympathique à lire. Prenante et intéressante, je me suis immédiatement sentie immergée dans cette histoire. Barbara, la narratrice est un personnage auquel je me suis beaucoup attachée. C'est le genre de profil que je n'apprécie pas d'ordinaire, mais l'avoir en narratrice me l'a fait beaucoup plus apprécier. Chacun des personnages mis en place par l'auteure est d'ailleurs travaillé et peaufiné, construit et par conséquent intéressant à découvrir. C'était très agréable de découvrir cette galerie de personnages. Rien n'est laissé au hasard et ça m'a plu de suivre chacun d'entre eux. 
L'histoire en elle-même est vraiment géniale. On suit ces deux femmes, Barbara qui essaie de s'enlaidir afin de trouver un homme qui la remarque vraiment, et Lily qui fait tout pour se faire apprécier et aimer de Strad, un homme qui ne s'intéresse qu'aux jolies femmes. 
L'insertion d'un meurtrier est vraiment la partie que j'ai trouvé la plus intéressante. J'ai ressenti pleins d'émotions quand le suspens était au sommet. J'avais peur, je n'osais pas tourner les pages et je craignais la moindre action. Mais je dois avouer que c'est également une partie qui m'a un peu déçue. L'auteure ne revient pas sur ce passage avant la fin, et j'ai eu l'impression de suivre deux histoires en parallèles : celle de Barbara et Lily, et celle du groupe d'amis dont un des membres et le tueur. C'était assez étrange et j'aurai aimé plus de développement de ce côté-ci. 
La fin en revanche m'a beaucoup plu. Je ne m'attendais pas à ce qu'elle prenne ce tournant là mais j'ai trouvé que l'auteure avait sur la mettre en place et la terminer. Tout au long du récit on a quelques éléments presque surnaturels qui ponctuent ce roman contemporain, et finalement on accepte très facilement ces insertions étonnantes. On joue le jeu, on y croit même si cette apparition du fantastique ponctuel détonne avec le reste du récit. C'est quand même utilisé avec parcimonie et donc ça rendait le tout très crédible. Finalement, c'est plusieurs jolies métaphores que l'on a tout du long, et c'était vraiment beau à lire. 
http://www.images-booknode.com/book_cover/625/full/la-regrettable-importance-de-la-beaute-625036.jpg 
Pour terminer, je dois dire que j'ai passé une merveilleuse lecture. J'ai ressenti pleins d'émotions en la découvrant, j'ai apprécié suivre leur histoire. Je ne regrette pas une seule seconde de l'avoir découverte, et je ne peux que vous conseiller à votre tour de lire ce roman rempli d'ambition et de sentiments. 

La regrettable importance de la beautéroman d'Amanda Filipacchi
publié par les éditions XO
traduit de l'anglais (États-Unis) par Marie-Hélène Dumas
paru le 7 mai 2015
310 p. 19.90 €
      La mer infinie a fait beaucoup parler de lui à sa sortie. Malheureusement, il n'a pas fait parler de lui qu'en bien. Beaucoup de critiques mitigées voire négatives sont passées sur la toile. Beaucoup de personnes n'ont pas apprécié ce roman, alors que pour la plupart le premier volume était un coup de coeur - c'est mon cas. J'étais assez craintive au fait de le lire du coup. Mais je me suis lancée... et ça ne l'a pas fait. Alors pourquoi ça ne fonctionne pas ? 

      Dans le premier volume, l'histoire se terminait sans qu'on sache le destin d'Evan. Chaque personnage possédait un petit surnom qui lui collait bien. Évidemment, au début du second tome, nous retrouvons ces personnages. Mais après plus d'un an d'attente, c'est le vide total. Ringer ? C'est qui déjà ?
Ce n'est pas faute d'être allée voir The recaptain pour lire un résumé bien bien spoilant. 
Et je dois dire que c'est pas très sympathique de la part de l'auteur de nous laisser sans rien, sans aucun indice. Je ne me souvenais plus du tout de certains personnages, et ça a vraiment gênée ma lecture. C'était très frustrant. 
J'ai donc fait un réel effort de concentration pour tenter de tout comprendre. Mais là encore ce fut seulement une tentative. Jusqu'à environ cent pages, tout allait très bien. Et puis tout part un peu dans tous les sens et j'ai totalement décroché. Impossible de comprendre là où l'auteur souhaitait en venir. Je n'ai pas saisi le comportement de certains personnages et je me suis retrouvée complètement extérieure au récit. Ce qui est finalement très très mauvais, car pour moi, le critère essentiel d'une bonne lecture est l'immersion. Disons que c'était raté. 
Je ressors finalement déçue de ce livre. Je pensais échapper à une lecture négative comme mes amis blogueurs/booktubeurs, mais non, ce fut le même résultat pour moi. Alors je préfère ranger gentiment ce livre dans ma bibliothèque et attendre patiemment la suite (car je suis tout de suite moins emballée pour le tome trois).

      Selon moi, il manquait vraiment quelque chose dès le début pour que cette lecture soit une réussite. Si ça ne fonctionne pas, c'est qu'il y a un soucis. L'auteur aurait vraiment du nous aider à comprendre là où on en était. Il nous met en place des personnages qui ont tous des surnoms mais qu'on a totalement oublié. Il nous a construit des relations mais nous ne savons plus où nous en sommes. Plus difficile encore, il alterne les points de vue sans dire clairement "coucou lecteur, là c'est Cassie qui parle, t'as compris hein ?".
Rien du tout, et débrouille-toi. Il ne m'en faut pas beaucoup pour me perdre dans un roman. Et le soucis, c'est que lorsque ça arrive, je m'y échappe en totalité. Ce fut le cas, et malheureusement impossible de me raccrocher à l'histoire jusqu'aux dernières pages.
Couverture La 5e vague, tome 2 : La Mer Infinie 
      Ce ne sera donc pas un second tome que je vous conseille. Évidemment la saga de base reste pour moi un réussite. Le premier tome est excellent et la dimension apocalyptique inlassable. Mais ce second tome a vraiment un bémol, et j'espère que le troisième volume sera à la hauteur du premier.

La 5e vague, tome 2 : La mer infinieÉcrit par Rick Yancey
Édité par Robert Laffont (Coll. R)
Traduit par Francine Deroyan
Jeunesse - Science-Fiction
401 p. - 17.90 € - 2014