Starters, Lissa Price : cette société des apparences

lundi 11 juin 2012

Couverture Starters, tome 1
L'histoire est une dystopie, se déroulant aux États-Unis, plus ou moins loin dans le futur. La Guerre des Spores a eu lieu, et seuls les plus jeunes de moins de vingt ans (Starters) et les plus de soixante ans (Enders) ont été vaccinés. De ce fait, tout le reste de la population sombra (les Middlers).
Désormais, uniquement les Starters sous tutelle parviennent à subsister. Les autres meurent de faim, vont d'immeubles en immeubles après avoir tout perdu.
Callie, et son jeune frère font partis de ces jeunes. Pour le sauver, elle fait appel à Prime Destinations, une société secrète de location particulière. L'Enders prend place dans le corps, et en profite contre une certaine somme d'argent. Pourtant, tout ne se passe pas comme prévu, et Callie doit faire face à un secret dont seule elle peut s'en délivrer.

Ce livre est très agréable , les premiers chapitres présentent le contexte, et une fois passés, l'intrigue commence. On s'y accroche de suite. À chaque page tournée, j'avais l'estomac noué, telle une angoisse plus ou moins faible. D'ailleurs, les pages tournent relativement vite dans le but d'en apprendre toujours plus.

On arrive dans un monde pratiquement similaire au notre. La technologie a évolué. Étant dans la peau de Callie, on est de son côté. On soupçonne comme elle, on pense comme elle, et on vit pareil qu'elle.
On cherche à comprendre où l'intrigue se situe, qui est réellement la personne dont on doit se méfier. Comme Callie, on ne sait plus à qui faire confiance.
Le triangle amoureux n'est pas si présent que cela, mais cela dépend du lecteur et des thèmes qu'il appuie le plus dans le roman.

Voilà un livre qui dépeint bien la société. La beauté, l'argent, le luxe... Ces Enders qui ne veulent pas vieillir, qui veulent rester jeunes, attirants, vivants. 
 
Couverture Starters, tome 2 : EndersCertes, il manque de nombreux détails sur le comment du pourquoi, notamment sur le passé, le déroulement de certains évènements, mais finalement on se laisse emporter par l'histoire.

Je le conseille, j'ai vraiment aimé. 

Starters, Lissa Price édité chez Robert Laffont (coll. R'), 449 p.


          

1 commentaire: