LES DISPARUS DU CLAIRDELUNE / La suite tant attendue

dimanche 1 novembre 2015




           La passe-miroir, c’est un peu la saga chouchoute des deux années précédentes pour beaucoup de lecteurs. Découverte grâce au concours du premier roman organisé par Gallimard et parue en 2013, cette œuvre eut un succès immédiat et en a convaincu plus d’un. C’était avec une impatience inégalable que nous avons tous attendu cette parution que j’ai eu la chance et le plaisir d’avoir pu découvrir. Dans ce second tome, nous retrouvons notre jeune Ophélie entre les griffes sournoises de la cour et de ses courtisans. Va-t-elle s’en défaire si aisément ? Pas si sûre.
Bien que cet article ne contienne aucun élément spoilant sur ce tome, je laisse pour les curieux la quatrième couverture du livre juste ci-dessous.

Fraîchement promue vice-conteuse, Ophélie découvre à ses dépens les haines et les complots qui couvent sous les plafonds dorés de la Citacielle. Dans cette situation toujours plus périlleuse, peut-elle seulement compter sur Thorn, son énigmatique fiancé ? Et que signifient les mystérieuses disparitions de personnalités influentes à la cour ? Ophélie se retrouve impliquée malgré elle dans une enquête qui l’entraînera au-delà des illusions du Pôle, au cœur d’une redoutable vérité.

           Clairement, cette suite est digne de son prédécesseur. Alors que le premier tome avait rencontré un franc succès, je pense sans aucun doute que cette suite bénéficiera des mêmes louanges. Dès les premières pages le lecteur est immergé dans un univers qu’il connaît désormais plutôt bien et c’est avec un immense plaisir qu’on retrouve les couleurs et les illusions de la cour. L’auteure ne perd pas de temps à insérer le lecteur dans son univers et fait que la prise à la lecture est immédiate. C’est clairement un plaisir immense de retrouver également son écriture. La plume est toujours aussi soignée, aussi belle et je regrette de ne pas avoir pu entendre certains paragraphes m’être lus car chaque mot semble être choisi avec une grande précaution. Les parties s’alternent toujours et sont entrecoupées de brides nuançant ainsi la narration et offrant des pistes de lecture et d’interprétation au lecteur. Dans ce tome, l’auteur ne va pas pour autant nous faire quitter le Pôle comme l’ont espéré certains mais l’histoire va se concentrer plutôt sur les personnages. Ainsi, certains caractères se feront moins présents dans ce volume-ci tandis que d’autres personnalités telle que celle de Farouk vont prendre une plus large partie de la narration. C’est d’ailleurs un plaisir de pouvoir enfin découvrir un peu mieux ce personnage qui nous paraissait si mystérieux et si lointain dans le premier volume.
           Malgré tout, j’ai trouvé que Les disparus du Clairdelune n’avait pas totalement cette perfection qu’avait Les fiancés de l’Hiver. J’ai eu beaucoup de peine à atteindre la moitié du roman. J’inclus à cela sans aucun doute de nombreuses fatigues qui ont freiné ma lecture et du coup je ne l'ai pas avancé aussi vite que je l’espérais. Pourtant je ne doute pas que si j’avais été en meilleure forme, j’aurais sûrement pu le lire plus rapidement et moins avoir tendance à vouloir le finir. Il faut aussi souligner que l’intrigue des « disparus » met assez longtemps pour démarrer. Finalement ce n’est qu’après la moitié du livre qu’elle arrive et je m’attendais à la rencontrer bien plus tôt. À partir de là, cependant, le livre prend un rythme beaucoup plus rapidement et la seconde moitié, bien que plus complexe, devient aussi très prenante.
           S’il y a des points très positifs à pouvoir le lire en avance… (il serait inutile de vous les énumérer, vous les connaissez), il y a aussi des points négatifs. Lesquels ? Notamment celui de devoir attendre bien plus longtemps que ceux qui le liront plus tard pour connaître la suite ! Je peux vous le dire tout de suite, la fin nous laisse vraiment sur les fesses et il va être difficile de rester patient pour découvrir ce qu’il va arriver à nos personnages chouchous. Ophélie s’affirme, Thorn se dévoile, Farouk nous rend curieux, Bérénilde est touchante. Bref, leur caractère se dévoile, ils nous donnent les frissons à plusieurs reprises, l’auteur n’hésite pas à nous surprendre et à nous donner des éléments sur certains personnages qu’on attendait avec grande impatience et ainsi il va être compliqué de ne pas savoir ce qu’il leur arrive.
Voilà ! Vous savez désormais tout ce que je pense sur ce second roman. J’avoue en avoir attendu beaucoup de sa part. Je ne m’attendais pas à trouver ces longueurs là et je n’oublie pas de signaler les nombreuses fatigues qui ont freiné ma lecture. Cependant, il est nécessaire de souligner le fait que l’intrigue des « disparus » ne prend vraiment sa place qu’à partir de la moitié.

http://img.livraddict.com/covers/168/168612/couv49338046.jpgMalgré cette tendance-là, le roman ne perd rien à son charme, à sa cour et à ses personnages. J’ai adoré le fait qu’ils se dévoilent petit à petit sans trop en dire. Les pouvoirs de chacun ont vraiment pris leur place dans ce tome et c’était extrêmement intéressant à lire et à découvrir. Le pouvoir de « passe-miroir » prend des significations toutes particulières vers la fin du roman et j’ai adoré apprendre certaines restrictions aux pouvoirs des personnages. Difficile de ne pas vouloir attendre la suite. À nouveau, j’aimerais beaucoup découvrir le reste des arches. Mais celle du Pôle me manque déjà… Si vous avez aimé le premier tome, il est très certain que le second vous plaise tout autant.

★★★★☆ J’ai adoré



La passe-miroir, tome 2 : Les disparus du Clairdelune écrit par Christelle Dabos et publié aux éditions Gallimard en 2015 / 550 pages / 19 €

7 commentaires:

  1. J'ai hâte de découvrir ce second tome ! Je pense me replonger dans le premier car j'ai oublié pas mal de détails depuis le temps... Super chronique en tout cas ^-^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais peur de ça aussi car j'ai lu le premier au début de l'année mais finalement ça allait ! :)
      merci ♥

      Supprimer
  2. En voyant ton avis sur ce second tome, je me dis qu'il faudrait peut-être que je me met à lire le premier, qu'en penses-tu?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense qu'il faut ! ;-)
      Cette saga est absolument prenante et dépaysante alors fonce enfin ! :D

      Supprimer
  3. Honte à moi, je n'ai toujours pas tenté le premier tome...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C''est le moment de le tenter alors ! Fonce ;-)

      Supprimer
  4. Je comprends ton avis, j'ai aussi été un peu déçue mais pas pour les mêmes raisons. Enfin non, "déçue" n'est pas vraiment le mot. J'ai juste été super surprise du tournant plus mature et plus sombre qu'à pris ce deuxième tome. Maintenant il va falloir attendre, de nouveau...

    RépondreSupprimer