Shades of Magic de Victoria E. Schwab

jeudi 22 juin 2017


Première traduction française pour V. E. Schwab, c'est avec son roman A darker shade of magic (Shades of Magic pour les Français) qu'elle se fait découvrir auprès de ce public. Pour ma part, j'ai déjà pu m'approcher de ses histoires puisque je lisais il y a quelques mois Vicious qui m'avait bien plu. Shades of Magic confirme mon désir de poursuivre ma lecture de ses romans car celle-ci fut excellente !
Des mondes, il y en a quatre, dont Londres est le centre à chaque fois. Le nôtre est gris, sans magie d’aucune sorte. Celui de Kell, rouge, et on y respire le merveilleux avec chaque bouffée d’air. Le troisième est blanc : les sortilèges s’y font si rares qu’on s’y coupe la gorge pour voler la moindre incantation. Le dernier est noir, noir comme la mort qui s’y est répandue quand la magie a dévoré tout ce qui s’y trouvait, obligeant les trois autres à couper tout lien avec lui.Découvrez Shades of Magic, du petit prodige Victoria Schwab, qui développe une idée surprenante qu’elle peuple de personnages inoubliables, pour le plus grand délice de ses nombreux fans.
Shades of Magic, c'est le genre de roman qui est long, sans être lent ; qui est complexe, sans être confus. Il faut du temps pour que l'histoire se mette réellement en place, mais finalement, ce temps est nécessaire car le monde proposé par l'auteure est bien complexe. Il est question de quatre versions de Londres parallèles : la version grise, semblable à la nôtre, sans magie ; la version rouge, bouillonnante de magie ; la version blanche et la version noire qui sont quant à elles remplies de mystères. Je me suis sentie perdue pendant quelques chapitres, mais après soixante-dix pages, j'ai compris que l'auteure distillait les informations avec parcimonie pour installer le cadre de son histoire.
Pour nous tenir compagnie à travers ces voyages : Kell et Lila. Le premier est originaire du Londres rouge, doué de magie et capable de traverser les différents mondes. La seconde, Lila, est une jeune femme débrouillarde et sans foyer qui survit comme elle peu à travers un Londres gris et fumant. Aux côtés de ces héros jeunes et ambitieux, nous allons suivre une quête dont le but est de rétablir l'équilibre soudainement dérangé.

Je craignais quelqu'uns de mes sentiments face à Lila. J'avais l'impression que ça allait trop vite, qu'elle comprenait - ou tout du moins croyait - le monde qui l'entour avec beaucoup trop de facilité. Et surtout, elle et Kell ne cessaient d'empirer la situation. À cause de tout ça, j'ai mis du temps à m'attacher aux personnages. Au final, j'ai beaucoup aimé chacun d'entre eux car Lila est rudement maline, et Kell loin d'être parfait. Ce n'est pas spécialement pour eux que je lirai la suite, bien que Lila et le chemin qu'elle prend à la fin de ce tome m'aient rendu extrêmement curieuse.

Au final, l'univers dépeint est vraiment original et bien construit. Si l'on se sent perdu pendant quelques chapitres, les informations arrivent suffisamment tôt pour apprécier se plonger dans ce monde. Je pourrais très bien m'arrêter à ce premier tome qui propose une fin satisfaisante, mais étant déjà sous le charme de ces différents Londres, je lirai la suite avec hâte et plaisir.

Shades of magic, tome 1 de V. E. Schwab
Éd. Lumen - 15 euros - 505 pages

1 commentaire:

  1. Coucou ^-^
    J'ai tellement aimé ce livre ! C'est exactement ça, c'est un roman complexe sans être confus. D'habitude, je n'aime pas quand les romans mettent du temps à démarrer et là, pour le coup, c'est passé tellement naturellement. On assimile l'information sans être noyé dedans et c'est juste passionnant.
    Hâte de lire la suite ♡

    RépondreSupprimer